Région Auvergne Rhône-Alpes: Le double discours de Wauquiez envers les investissements chinois

INVESTISSEMENTS La région Auvergne Rhône-Alpes a apporté 5 millions d’euros à un fonds de capital qui a investi dans plusieurs start-up chinoises, révèle le «Journal du Dimanche»…

H. B.

— 

Laurent Wauquiez durant un meeting à Toulon, le 16 février 2018.
Laurent Wauquiez durant un meeting à Toulon, le 16 février 2018. — AFP

Laurent Wauquiez a-t-il un double discours ? La gestion des finances de la région Auvergne Rhône-Alpes par le président des Républicains suscite de nombreuses interrogations.

En public, Laurent Wauquiez fustige régulièrement l’arrivée d’investisseurs chinois dans le capital des entreprises françaises. Mais plus discrètement, le président de Région n’hésite pas à investir dans des fonds sino-européens, rapporte ce dimanche le Journal du Dimanche. La région Auvergne Rhône-Alpes aurait apporté 5 millions d’euros à un fonds de capital-investissement qui a investi dans plusieurs start-up chinoises, précise ce dimanche l’hebdomadaire.

Au profit de start-up chinoises dans l’automobile

En mars 2017, sans passer par l’assemblée de région, la commission permanente du conseil régional a en effet autorisé l’investissement de 5 millions d’euros dans un fonds de capital-investissement, Sino-French Innovation. Lancé par la compagnie Cathay Capital en 2015, ce fonds, qui appartient à un homme d’affaires chinois, voulait investir 5 à 25 millions d’euros dans 12 à 18 start ups « principalement en France, en Chine, et dans une moindre mesure aux Etats-Unis ».

>> A lire aussi : Pour Laurent Wauquiez, la région Auvergne-Rhône-Alpes n'est pas «un tiroir-caisse»