Front national: Marion Maréchal Le-Pen ouvre une école pour «former les dirigeants de demain»

POLITIQUE L’ancienne députée du Vaucluse garde un lien avec la politique, en ouvrant une académie des sciences politiques…

M.Cei. avec AFP

— 

Marion Maréchal-Le Pen
Marion Maréchal-Le Pen — Michel Euler/AP/SIPA

L’ex-députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen, retirée de la vie politique depuis l’an dernier, a indiqué participer à « la création d’une académie de sciences politiques », dans une tribune dans Valeurs actuelles à paraître jeudi.

>> A lire aussi : Conférence CPAC: Les conservateurs américains divisés sur la participation de Marion Maréchal Le Pen

« L’école que j’accompagne est libre et indépendante. Il ne s’agit pas d’un projet partisan », explique la nièce de la présidente du Front national​, qui défend son projet de tout rattachement à un parti politique, et qui, selon elle, « ne sert aucun d’eux ».

« Détecter et former les dirigeants de demain »

« En revanche, il est bien un projet politique. Nous souhaitons être le terreau dans lequel tous les courants de la droite pourront se retrouver et s’épanouir », poursuit-elle, en appelant à « davantage œuvrer en parallèle (de la politique électorale), sans négliger aucune strate de la société ».

Elle pose comme « vocation » de son projet de « détecter et former les dirigeants de demain », « ceux qui auront le courage, l’intelligence, le discernement et les compétences pour agir efficacement dans la société et au service de la société », en proposant des formations « du magistère à la formation continue, ainsi que des universités d’été ».

«Marion a eu la délicatesse de prévenir Marine Le Pen de tout cela et de lui dire précisément qu'elle ne souhaitait pas que son initiative personnelle et d'ordre professionnel soit vue comme un retour en politique», a précisé Sébastien Chenu, porte-parole du FN, lors d'un point-presse à l'Assemblée nationale.