Nicolas Hulot a-t-il bradé sa maison corse dans sa déclaration de patrimoine?

PATRIMOINE La valeur de la propriété proche de Porto-Vecchio a fortement diminué depuis sa mise en vente en 2016…

20 Minutes avec agence

— 

Nicolas Hulot en visite dans un parc photovoltaïque.
Nicolas Hulot en visite dans un parc photovoltaïque. — SIPA

La propriété que Nicolas Hulot possède en Corse figure bien dans la déclaration de patrimoine 2017 du ministre de la Transition écologique et solidaire. Mais avec un prix estimé et une surface qui peuvent surprendre, explique Le Point ce jeudi.

Cette demeure située à une demi-heure de Porto-Vecchio aurait perdu plus de la moitié de sa valeur.

Quelque 200 m2 en moins

En 2016, le bien immobilier avait été mis en vente par son propriétaire. Sans toutefois avoir trouvé un acheteur, la prestigieuse agence Sotheby’s indiquait alors que la maison de 350 m2 habitables était accompagnée de dépendances de 150m2. Le tout sur un terrain de 3,5 hectares et pour un prix total estimé entre 2 et 5 millions d’euros.

>> A lire aussi : Patrimoine: Après la polémique sur ses six voitures, Nicolas Hulot se justifie

Pourtant, sur le document patrimonial, Nicolas Hulot a déclaré une surface bâtie de 300m2 et un terrain de 2,6 hectares. Et le membre du gouvernement en évalue la valeur à 1,05 million d’euros. Une révision à la baisse que l’intéressé estime conforme à la réalité.

Les deux parties se renvoient l’erreur

Ainsi, estimant que « le prix conseillé par l’agence était stratosphérique », Nicolas Hulot a expliqué à l’hebdomadaire avoir « fait procéder à une expertise, qui a conclu à une valeur inférieure ». Ce sont ces chiffres que le ministre aurait privilégiés lors de la rédaction de sa déclaration.

>> A lire aussi : VIDEO. Les produits Ushuaïa qui embarrassent Nicolas Hulot

Reste que Sotheby’s International Realty, qui aurait donc surestimé la valeur de la propriété, s’est elle aussi défendue. Par la voix de son PDG Alexander Kraft, l’agence a fait savoir que c’est en se basant « sur les mesures du propriétaire » qu’elle avait effectué l’évaluation depuis remise en cause.