Nicolas Hulot, un ministre «engagé» mais qui doit apprendre «les contraintes de l’exercice politique», estime Macron

GOUVERNEMENT « Je souhaite très profondément qu’il reste et qu’il agisse », a notamment affirmé le chef de l’Etat…

H. B. avec AFP

— 

Emmanuel Macron et Nicolas Hulot, ministre de l'Ecologie.
Emmanuel Macron et Nicolas Hulot, ministre de l'Ecologie. — HASAN BRATIC/SIPA

« Il apprend ». Dans un entretien accordé à France 2 qui sera diffusé dimanche soir dans le journal de 20 heures, Emmanuel Macron est revenu sur le travail effectué par Nicolas Hulot. Le président de la République semble satisfait des orientations adoptées par son ministre de la Transition écologique et a vanté un ministre qui « agit ».

« Je connais Nicolas Hulot depuis plusieurs années. Moi, je souhaite très profondément qu’il reste et qu’il agisse », a notamment affirmé le chef de l’Etat à Laurent Delahousse.

« Ça ne peut pas être parfait du jour au lendemain »

« Nicolas Hulot, il a son tempérament : c’est un engagé. (…) Il a été un grand reporter de la cause écologique, ensuite il a été un activiste, il a créé une fondation… », a détaillé le chef de l’Etat. « Là, il apprend aussi les contraintes de l’exercice politique : c’est qu’on est tous les jours les mains dans la glaise, et que ça ne peut pas être parfait du jour au lendemain », a également commenté Emmanuel Macron, alors que Nicolas Hulot avait fait part, il y a encore quelques jours, de son « impatience ».

>> A lire aussi : Après la polémique sur ses six voitures, Nicolas Hulot se justifie

« C’est un inquiet, c’est pour ça que je l’ai choisi (…) Moi, j’ai besoin de gens qui vivent dans le creux de leur ventre la nécessité de changer, de prendre des décisions, d’aller les expliquer, et de faire. Je ne veux pas des gens qui soient assis et contents d’être ministres​. Je veux des gens qui agissent », a également commenté le président de la République.