Patrimoine: Après la polémique sur ses six voitures, Nicolas Hulot se justifie

GOUVERNEMENT « Je roule en électrique 95 % de mon temps », a déclaré le ministre de la Transition écologique…

H. B.

— 

Nicolas Hulot lors de la présentation du «plan climat», le 6 juillet 2017 à Paris.
Nicolas Hulot lors de la présentation du «plan climat», le 6 juillet 2017 à Paris. — AFP

Il se défend. Pointé du doigt après avoir signalé dans sa déclaration de patrimoine qu’il possédait 9 véhicules, dont 6 voitures, Nicolas Hulot a dénoncé dans le Journal du Dimanche du « pinaillage » et assure qu’il « roule propre le plus souvent ». « La transparence, oui, le voyeurisme et le pinaillage, non (…) Je roule en électrique 95 % de mon temps », a déclaré le ministre de la Transition écologique.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié vendredi soir les déclarations de patrimoine des ministres du gouvernement. Et le ministre de la Transition écologique a été épinglé pour son parc automobile. Nicolas Hulot a ainsi indiqué qu’il possédait un bateau, une moto et un scooter, mais aussi une BMW, une Volkswagen, un Peugeot Boxer, une 2CV…

Son 4x4 « pour la Corse », le van « pour ses vacances en famille », la camionnette « pour ses chevaux »…

Jugeant « absurde » cette polémique autour de ses voitures, Nicolas Hulot a tenu à justifier l’utilisation qu’il en fait. « Son 4x4 est en Corse » où il possède une maison à 1.000 mètres d’altitude, le van lui sert pour « ses vacances en familles », et c’est sa fille qui conduit la 2CV achetée en 2017 et la camionnette sert à transporter « des chevaux en Bretagne ».

>> A lire aussi : Qui sont les ministres millionnaires du gouvernement?

Interrogé sur sa fortune globale estimée à 7,3 millions d’euros, qui fait de lui le second patrimoine du gouvernement derrière la ministre du Travail Muriel Pénicaud, le ministre assume entièrement. Avoir « gagné de l’argent » à la télévision lui a « permis de bosser pendant 25 ans pour défendre la cause de l’écologie », a-t-il déclaré.