Présidence des Républicains: Sur qui va s'appuyer Laurent Wauquiez?

ORGANIGRAMME Tour d’horizon des personnalités sur qui va s'appuyer Laurent Wauquiez, nouveau président du parti Les Républicains…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Laurent Wauquiez, président de LR, le 10 décecmbre 2017 à Paris
Laurent Wauquiez, président de LR, le 10 décecmbre 2017 à Paris — WITT/SIPA
  • Laurent Wauquiez, élu dimanche président du parti Les Républicains, réorganise le parti.
  • Il a présenté ce mercredi un organigramme, pensé pour intégrer de jeunes élus et respecter la parité.
  • 20 Minutes vous fait découvrir les personnalités sur qui Laurent Wauquiez va s'appuyer dans les prochains mois.

Laurent Wauquiez, élu dimanche à la tête de Les Républicains, a présenté ce mercredi soir le nouvel organigramme du mouvement. Le chef de la droite a salué des « nouveaux talents », « une équipe jeune, 43 ans de moyenne d’âge », de jeunes élus pour la plupart, et « paritaire ».

Virginie Calmels devient comme promis première vice-présidente, quand Guillaume Peltier et Damien Abad sont nommés respectivement deuxième et troisième vice-présidents. Annie Genevard est nommée secrétaire générale, et Geoffroy Didier devient secrétaire général délégué à la communication. Six secrétaires généraux adjoints sont nommés : Julien Aubert, Valérie Boyer, Mathieu Darnaud, Fabien di Filippo, Virginie Duby-Muller et Sophie Primas.

Lydia Guirous, Gilles Platret, et Laurence Sailliet, une ancienne proche de Xavier Bertrand, deviennent porte-parole. « Je proposerai à Daniel Fasquelle de rester trésorier », a précisé Laurent Wauquiez. Cette équipe représente une « nouvelle droite, rassemblée, populaire, qui a le courage de dire et surtout de faire », a-t-il souligné.

Cet organigramme représente un « noyau dur » avant la constitution d’une plus large équipe dans les prochaines semaines, selon les informations de 20 Minutes. Le fil rouge de cette nouvelle organisation ? « Une nouvelle génération, de nouveaux visages », juge Laurent Wauquiez, dans le but d’apaiser les divisions qui minent le parti. Sur qui le chef de parti va-t-il s’appuyer pour mener ses chantiers ? 20 Minutes vous propose de découvrir les nouvelles têtes LR…

>> A lire aussi: Les défis de Laurent Wauquiez, nouveau patron de la droite

Virginie Camels, adjointe au maire de Bordeaux, le 10 décembre 2017 à Paris
Virginie Camels, adjointe au maire de Bordeaux, le 10 décembre 2017 à Paris - WITT/SIPA

De la jeunesse et de la parité souhaitées

Premier de ces fils rouges : la jeunesse. Laurent Wauquiez veut promouvoir la génération des moins de 40 ans. Au Parlement, figure ainsi Fabien Di Filippo (Moselle) Julien Aubert (Vaucluse), Damien Abad (Ain) et Guillaume Peltier (Loir-et-Cher), qui viennent d’être nommés dans l’organigramme, ou encore Guillaume Larrivé (Yonne) et Aurélien Pradié (Lot).

Les femmes ne sont pas en reste, alors que Laurent Wauquiez a précisé constituer ce mercredi soir « une équipe paritaire ». « Je sais que Laurent Wauquiez est vigilant sur ce point [de la parité », indiquait mardi la députée de Haute-Savoie Virginie Duby-Muller, nommée ce mercredi secrétaire générale adjointe. Parmi ces nouvelles voix, figureront les nouvelles députées Emilie Bonnivard (Savoie), ancienne vice-présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Constance Le Grip (Hauts-de-Seine), ex-députée européenne, ou encore Brigitte Kuster (Paris), ex-maire d’arrondissement de la capitale.

Au Sénat, Mathieu Darnaud (Ardèche) -nommé ce mercredi secrétaire général ajdoint- et Laurent Duplomb (Haute-Loire) assurent la voix du chef de parti. Geoffroy Didier, ex-directeur de campagne de Laurent Wauquiez, nommé secrétaire général délégué à la communication, formera le relais au Parlement européen. En direction des plus jeunes, Laurent Wauquiez va continuer de s’appuyer sur Aurane Reihanian, président des « jeunes avec Wauquiez », qui a assuré la coordination des comités locaux pendant la campagne. « La très grande indépendance du travail des jeunes auprès de Laurent Wauquiez », disait-il à 20 Minutes, pourrait ainsi continuer.

Gil Avérous, maire LR de Chateauroux le 30 septembre 2017 à Souvigny en Sologne
Gil Avérous, maire LR de Chateauroux le 30 septembre 2017 à Souvigny en Sologne - Vincent Loison/SIPA

L’appui sur des élus locaux

Pour porter la voix des territoires, Laurent Wauquiez veut s’appuyer sur Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône qui a été son porte-parole de campagne. Cet élu va continuer d’assurer cette charge dans la nouvelle organisation du parti. Le président LR devrait aussi s’appuyer le maire de Châteauroux, Gil Avérous, ou encore le fidèle Nicolas Daragon, maire de Valence.

>> A lire aussi: QUIZ. Les Républicains: Connaissez-vous Laurent Wauquiez?

Toujours des sarkozystes

Impossible cependant de faire table rase du passé. Et qui dit « passé » à droite, dit Nicolas Sarkozy. « Il va être difficile de s’en séparer. Mais la plupart ont compris que Laurent Wauquiez attend autre chose que voir [les sarkozystes] Brice Hortefeux, Pierre Charon, ou Nadine Morano », glisse-t-on à 20 Minutes. S’ils ne sont pas en première ligne, resteront ainsi Eric Ciotti (Alpes-Maritimes) et Dino Cinieri (Loire), fidèles du nouveau chef de parti. Tout comme Danielle Fasquelle qui va conserver son poste de trésorier.