Les sénateurs augmentent le salaire des maires des grandes villes et des présidents de collectivités

AUGMENTATION Alors que le gouvernement a annoncé une réduction de dépenses des collectivités de 13 milliards d'euros d'ici 2022...

C. Ape.

— 

Illustration du Sénat.
Illustration du Sénat. — AFP

C’est un joli cadeau à quelques jours de Noël. Lundi, les sénateurs ont voté un amendement autorisant une augmentation de 40 % du salaire des maires des grandes villes (500.000 habitants), et des présidents de région et de département, lors du débat sur le projet de loi de finance pour 2018, a noté Ouest-France.

>> A lire aussi : Congrès des maires de France: Comment Emmanuel Macron entend calmer la gronde

Une augmentation de 40 %

Le sénateur Les Républicains Jean-Marc Boyer, qui a porté l’amendement, s’est prononcé en faveur de la création d’« une indemnité de sujétion spéciale » égale à 40 % de l’indemnité de fonction des élus concernés pour compenser des « contraintes ».

Ouest-France rappelle que la rémunération d’un président de région, d’un département ou d’une très grande ville s’élève à 5.512 euros et pourrait grimper à 7.716 euros si l’amendement est validé par les députés.

>> A lire aussi : Gérald Darmanin annonce que l'Etat va économiser 4,5 milliards d'euros en 2017 sur son seul budget

Le Sénat doit encore valider au cours d’un vote solennel l’ensemble du projet de loi ce mardi, note le quotidien. Pourtant, en juillet, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait annoncé que les collectivités locales devaient réduire leurs dépenses de 13 milliards d’euros d’ici 2022.

Mots-clés :