Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes: Laurent Wauquiez force les agents à travailler plus

TEMPS DE TRAVAIL Le conseil régional a voté l'harmonisation des temps de travail des agents, qui basculeront tous aux 35 heures. Certains travaillaient moins...

C.G. avec AFP

— 

Le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, présidé par Laurent Wauquiez,a voté l'harmonisation des temps de travail des agents, qui basculeront tous aux 35 heures. Certains travaillaient moins
(AP Photo/Bob Edme)/NYOTK/17330621119817/1711261820
Le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, présidé par Laurent Wauquiez,a voté l'harmonisation des temps de travail des agents, qui basculeront tous aux 35 heures. Certains travaillaient moins (AP Photo/Bob Edme)/NYOTK/17330621119817/1711261820 — Bob Edme/AP/SIPA

Pas de différence de traitement. Les agents des anciens conseils régionaux d’Auvergne et de Rhône-Alpes (ayant désormais fusionné) travailleront tous le même temps de travail, c’est-à-dire, 35 heures par semaine à partir du 1er janvier 2018.

Le conseil régional a voté dans la nuit de mercredi à jeudi l’harmonisation des régimes indemnitaires et des temps de travail. Selon les cas, « on était plus près des 31 heures que des 35 heures », en Auvergne ou en Rhône-Alpes, relève Laurent Wauquiez, le président LR de la région.

8.000 agents concernés

Cette harmonisation concerne tous les agents, ceux du siège et services centraux ainsi que ceux des lycées, et toutes les catégories, soit quelque 8.000 agents, dont 1.600 dans les lycées. A noter que les « jours du président » (cinq journées par an) ont également été supprimés.

A compter du 1er janvier 2019, sera aussi parallèlement mise en place une prime au mérite, basée sur des évaluations réalisées courant 2018, ajoute le cabinet du président. Dans les lycées, ce pourrait être des primes collectives pour, par exemple, les cantines qui utilisent des produits locaux.

Une question de justice

« C’est une vraie petite révolution à l’intérieur de la région, dans le respect des agents, assure Laurent Wauquiez. Pour moi, c’est une question de justice. Nous devons donner l’exemple et je suis conscient des efforts qui sont faits par les agents. »

Une manifestation avait lieu jeudi matin devant le siège de la région à Lyon à l’appel de plusieurs syndicats.