Qui est Olivier Dussopt, le socialiste qui entre au gouvernement?

PORTRAIT Nouvelle prise de guerre pour Emmanuel Macron, ce député socialiste est nommé secrétaire d'Etat et sera chargé de la Fonction publique...

L.C.

— 

Le député socialiste Olivier Dussopt, le 23 novembre 2017 au 100ème congrès des maires de France.
Le député socialiste Olivier Dussopt, le 23 novembre 2017 au 100ème congrès des maires de France. — LUDOVIC MARIN / AFP
  • A 39 ans, Olivier Dussopt est nommé ce vendredi soir secrétaire d’Etat et sera chargé de la Fonction publique.
  • Le député de l’Ardèche peu connu du grand public est un spécialiste des collectivités locales.
  • Socialiste et président de l’Association des petites villes de France, Olivier Dussopt serait « une prise, une caution pour le gouvernement », selon le député Nouvelle Gauche François Pupponi.

Un socialiste de plus entre au gouvernement. Il s’agit du député de l’Ardèche Olivier Dussopt, peu connu du grand public. A 39 ans, il est nommé secrétaire d'Etat et sera chargé de la Fonction publique 

L’ex benjamin de l’Assemblée

Olivier Dussopt est un spécialiste des collectivités locales. Lorsqu’il est élu député de l’Ardèche en 2007, ce diplômé de l’IEP de Grenoble devient le benjamin de l’Assemblée, à 28 ans. Un an plus tard, il est élu maire d’Annonay, sa ville natale.

Il a ensuite été le porte-parole de Martine Aubry pendant la campagne de la primaire socialiste, en 2011.

A droite, Olivier Dussopt, porte-parole de Martine Aubry, le 2 avril 2011 à Paris.
A droite, Olivier Dussopt, porte-parole de Martine Aubry, le 2 avril 2011 à Paris. - HALEY/SIPA

Contrairement à de nombreux députés socialistes, Olivier Dussopt a été réélu, pour un troisième mandat, lors des dernières législatives. Avec humour, il se présente d’ailleurs sur Twitter comme le « whip des rescapés socialistes de la Commission des lois à l’Assemblée ». La députée LREM Marie Guévenoux, qui a la même fonction pour les marcheurs de la Commission des lois, décrit « un député avec qui on peut discuter. Il expose ses convictions de manière constructive. Ses interventions sont toujours très fondées techniquement, il connaît bien ses dossiers et les appréhende de façon complète ».

« Il est brillant et à l’écoute, très posé. C’est un élu de terrain, un très bon député », loue le député Nouvelle Gauche François Pupponi, qui avait déjà remarqué ses ambitions ministérielles : « il a beaucoup espéré entrer au précédent gouvernement ».

Une caution de gauche et locale ?

En faisant entrer Olivier Dussopt au gouvernement, « Emmanuel Macron continue à atomiser la droite et la gauche », estime François Pupponi. Olivier Faure, président du groupe de députés Nouvelle Gauche, a publié un tweet acerbe : « Quand il y a un appât il y a souvent un poisson pour mordre l’hameçon. Dicton populaire. »

Le président espère peut-être aussi calmer la colère de nombreux maires en intégrant le président de l’Association des petites villes de France (APVF) « ça va être une prise, une caution pour le gouvernement », s’inquiète François Pupponi.

« Hier, il critiquait la politique du gouvernement en matière de collectivités locales. Et aujourd’hui il le rejoint ? Ce n’est pas très bon pour l’image des politiques. Il pense peut-être pouvoir infléchir la ligne du gouvernement, mais j’ai des doutes », craint l’élu.

Olivier Dussopt faisait partie des jeunes quadras du PS pressentis pour en prendre la direction. Mais il a choisi une autre voie.