Sans-papiers: Adrien Quattenens (LFI) se prononce pour la régularisation de tous ceux qui travaillent en France

MIGRANTS Le député réagissait aux déclarations d'Emmanuel Macron sur la France qui ne pouvait pas « accueillir toute la misère du monde »...

20 Minutes avec AFP

— 

Adrien Quatennens, député de la France insoumise, lors d'un débat à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017.
Adrien Quatennens, député de la France insoumise, lors d'un débat à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017. — AFP

Adrien Quatennens, député de La France insoumise (LFI), a prôné ce mercredi la régularisation de tous les sans-papiers travaillant en France et recommande de s’attaquer aux « causes des migrations », en réponse aux déclarations d’Emmanuel Macron.

>> A lire aussi : VIDEO. «Si vous n'êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays», répond Macron à une Marocaine

Le député du Nord était interrogé sur les déclarations du chef de l’Etat qui, interpellé en marge de l’inauguration de la campagne hivernale des Restos du Cœur ce mardi à Paris, a expliqué, paraphrasant Michel Rocard, que la France ne pouvait pas « accueillir toute la misère du monde ». « On est loin d’avoir des régularisations massives. Actuellement, sur le territoire, on estime qu’il y a à peu près 400.000 travailleurs sans papiers. A peu près 1 %, pas plus, sont régularisés chaque année », a déclaré Quatennens sur RTL.

« Trop souvent dans le débat public, on n’évoque pas la question des causes des migrations »

Dans un rapport sur « le recrutement des travailleurs immigrés en France » publié ce lundi, l’OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique) évalue effectivement à quelques milliers le nombre de sans-papiers régularisés chaque année « pour motif économique » (5.000 en 2015, 6.400 en 2016).

Faut-il tous les régulariser ? « En tout cas ceux qui travaillent sur le territoire français, évidemment, ça ne se discute pas ».

>> A lire aussi : Montpellier : Un homme se faisait passer pour un mineur isolé pour être logé et nourri gracieusement

« Nous ne pouvons pas nous comporter autrement qu’en êtres humains et les accueillir »

« Trop souvent dans le débat public, on n’évoque pas la question des causes des migrations. Emmanuel Macron a beau jeu de dire « Je ne peux pas accueillir toute la misère du monde » et, bien évidemment, sur ce point peut-être que nous pouvons nous retrouver, mais en tout cas, quand les migrants se présentent à nos portes, nous ne pouvons pas nous comporter autrement qu’en êtres humains et les accueillir », a développé le député du Nord.

« Il faut surtout traiter les causes, et notamment sur la question économique : les accords commerciaux inégaux, le libre-échange et toutes ces politiques qui sont menées provoquent ce fait que vous poussez des populations à la sortie ». « Bien souvent, ceux qui se plaignent de voir arriver à nos frontières des migrants soutiennent des politiques économiques qui produisent les effets décriés », a-t-il dit.