Le Front national porte plainte pour «discrimination» contre la Société Générale et HSBC

POLITIQUE La Société Générale a demandé au Front national de clôturer ses comptes bancaires…

F.F.

— 

Marine Le Pen le 21 novembre 2017.
Marine Le Pen le 21 novembre 2017. — LUDOVIC MARIN / AFP

On attendait l’annonce du nouvel établissement bancaire du Front national… Marine Le Pen a révélé ce mercredi lors d’une conférence de presse que le FN allait déposer plainte pour « discrimination » contre la Société Générale et HSBC, après que les deux banques ont demandé au parti de clôturer ses comptes.

« Avec des ressources stables, le Front national s’est vu signifier sans aucune raison un bannissement bancaire de la part de la Société Générale », a tonné l’ex-candidate à la présidentielle. De même, selon Marine Le Pen, aucune banque contactée par le FN n’a accepté d’ouvrir un compte à la formation politique. La Banque de France a donc sommé le Crédit du Nord d’accepter le Front national comme client, mais « en leur refusant le droit aux chèques », affirme Marine Le Pen.

« Une tentative d’étouffement d’un parti d’opposition »

La présidente du FN a également indiqué que la banque HSBC a décidé de fermer son compte personnel. « J’ai enregistré une partie de la conversation. Je fais taper le verbatim de cette conversation que je vous livrerai, car il est extrêmement révélateur. »

« Nous sommes face à une tentative d’étouffement d’un parti d’opposition », a conclu la présidente du parti.

Une décision « sans aucune considération politique »

Le groupe Société Générale a défendu ce mercredi une décision de nature « exclusivement bancaire » et « donc sans aucune considération politique ». « Les décisions du groupe Société Générale en matière d’ouverture et fermeture de compte sont de nature exclusivement bancaire dans le respect des exigences réglementaires », a fait savoir la banque dans un bref communiqué.

« Un mandataire financier du Front national a sollicité la Banque de France pour bénéficier du droit au compte en tant que particulier. Le Crédit du Nord a répondu aux exigences de la Banque de France et a mis en application les services requis dans le cadre de la réglementation du droit au compte », a également fait savoir la banque dans le communiqué.