Philippe loue Castaner, «un excellent général»

POLITIQUE « Depuis six mois je n’ai eu qu’à me féliciter de ton énergie, de ta compétence, de ta finesse et de ta loyauté la plus totale », a lancé le Premier ministre au nouveau délégué général de La République en marche...

B.D. avec AFP

— 

Le Premier ministre Edouard Philippe (D) et le nouveau délégué général de La République En Marche (LREM), Christophe Castaner , à Eurexpo Lyon, le 18 novembre 2017.
Le Premier ministre Edouard Philippe (D) et le nouveau délégué général de La République En Marche (LREM), Christophe Castaner , à Eurexpo Lyon, le 18 novembre 2017. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Edouard Philippe a tressé ce samedi les louanges du porte-parole du gouvernement et tout nouveau délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, vantant sa « loyauté » et son « énergie », et estimant qu’il ferait un « excellent général » à la tête du parti.

« Depuis six mois je n’ai eu qu’à me féliciter de ton énergie, de ta compétence, de ta finesse et de ta loyauté la plus totale », lui a lancé le Premier ministre. ««Casta » c’est d’abord un accent. Un accent tonique et un accent joyeux. C’est aussi une volonté, fortement enracinée à quelque chose qui remonte très loin : la volonté de faire réussir l’équipe. Je ne sais pas s’il sera un bon délégué mais je peux vous garantir que ce sera un excellent général », a poursuivi Edouard Philippe devant les cadres du parti réunis à Chassieu, en banlieue de Lyon.

« Une jolie rencontre »

Rappelant qu’ils siégeaient tous deux il y a un an encore sur des bancs opposés à l’Assemblée nationale, Edouard Philippe chez LR et Christophe Castaner au PS, le Premier ministre a souligné que « rien n’indiquait que nous serions un jour conduits à nouer une collaboration aussi étroite ». « C’est probablement une des magies du moment unique que nous vivons ensemble, que de permettre une jolie rencontre », a-t-il insisté.

Porte-parole du gouvernement et secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, Christophe Castaner abandonnera au moins la première, si ce n’est la deuxième de ses casquettes en prenant la tête de La République en marche, sans qu’aucune indication n’ait filtré à ce sujet. Cela entraînera un remaniement qui devrait rester d’ampleur limitée en début de semaine prochaine.