Madeleine de Jessey succède à Christophe Billan à la tête de Sens commun

PRESIDENCE Christophe Billan a démissionné après avoir suscité une polémique en se déclarant prêt à collaborer, sous certaines conditions, avec Marion Maréchal-Le Pen…

C. Ape.

— 

Madeleine de Jessey, nouvelle présidente de Sens commun
Madeleine de Jessey, nouvelle présidente de Sens commun — MARTIN BUREAU / AFP

Madeleine de Jessey va remplacer Christophe Billan à la présidence de Sens commun, révèle Le Figaro ce vendredi, au lendemain du départ de ce dernier. Le prédécesseur de Madeleine de Jessey à la tête du mouvement affilié au parti Les Républicains avait suscité une polémique en se déclarant prêt à collaborer, sous certaines conditions, avec Marion Maréchal-Le Pen.

Un ancien soutien de François Fillon

« Le bureau politique et le comité stratégique du mouvement m’ont renouvelé leur soutien à trois reprises et s’apprêtaient à le faire une quatrième fois lundi. Je suis très touché par cette loyauté (…) mais tant que je reste un point de crispation, Sens commun ne peut pas remplir sa fonction, qui est de peser sur le débat des idées », avait déclaré jeudi Christophe Billan dans les colonnes du Figaro.

Dans cette même interview, Christophe Billan avait également tenu « à reclarifier (s) es propos qui ont fait polémique », affirmant qu’il s’était déclaré prêt à collaborer avec Marion Maréchal-Le Pen à « deux conditions : son retour effectif et la rupture avec le FN ».

>> A lire aussi : Au fait, c'est quoi Sens Commun, l'association qui soutient François Fillon?

Il estimait également « indispensable d’avoir une clarification doctrinale de la droite ». « La reconfiguration véritable de la droite nécessite d’avoir une plateforme de discussion destinée à approfondir des thématiques essentielles pour l’avenir de notre pays ».

Madeleine de Jessey reprend donc les rênes du mouvement qu’elle a co-fondé. La militante de 28 ans avait été approchée par Les Républicains, avant devenir secrétaire nationale puis déléguée nationale du parti. Madeleine de Jessey avait été un soutien actif de François Fillon pendant la primaire et la présidentielle, rappelle Le Figaro.