Laïcité: Y a-t-il un malaise Danièle Obono au sein de la France insoumise?

POLEMIQUE La députée de la France insoumise a créé la controverse après des propos ambigus au sujet de la porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR)…

Thibaut Le Gal

— 

Danièle Obono à la tribune de l'Assemblée nationale.
Danièle Obono à la tribune de l'Assemblée nationale. — Eric FEFERBERG / AFP
  • Danièle Obono a créé la polémique pour des propos ambigus au sujet de la porte-parole du Parti des indigènes de la République.
  • Ce n’est pas la première fois que la députée affiche ses différences avec Jean-Luc Mélenchon sur les questions de laïcité.

Une fois de plus, Danièle Obono est dans la tourmente médiatique. La députée de la France insoumise est au cœur d’une polémique après un entretien à Radio J dimanche. Elle y explique notamment « respect (er) la militante antiraciste » Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR), tout en précisant n’être « pas d’accord » avec tout ce que dit cette « camarade ».

Le président de la Licra (Ligue internationale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme) Mario Stasi a demandé lundi à Jean-Luc Mélenchon de « clarifier publiquement sa position et celle de son parti » à l’égard du PIR. Des responsables politiques ont également dénoncé les propos de Danièle Obono sur Twitter.

Mélenchon prend (implicitement) de la distance avec les propos de la députée

Au sein de la France insoumise, on a fraîchement accueilli la sortie de la parlementaire. « Je ne soutiens pas Houri (Bouteldja) porte-parole du PIR, parti racialiste, antisémite et communautariste opposé aux valeurs de la République », a tweeté Djordje Kuzmanovic, porte-parole défense et international de Jean-Luc Mélenchon.

L’ancien candidat à la présidentielle a lui partagé sur sa page Facebook un message du militant Elliott Aubin, affirmant que la France insoumise n’a « rien à voir avec le PIR ». L’adjoint au maire du 1er arrondissement de Lyon et candidat LFI déçu aux législatives explique à 20 Minutes : « Je commençais à voir des réactions qui voulaient faire croire qu’il y avait une certaine proximité idéologique entre la France insoumise et le PIR. J’ai partagé cette vidéo pour montrer que notre mouvement, qui prône un idéal d’émancipation laïc, n’a rien à voir avec un groupuscule identitaire et les propos de sa porte-parole qui relèvent de l’antisémitisme, du racisme et de l’homophobie ».

En partageant ce post, Jean-Luc Mélenchon a-t-il implicitement recadré sa députée ? « C’est une mise au point et il devrait y avoir d’autres clarifications à venir », répond Elliott Aubin, également co-resposable de la commission laïcité au Parti de Gauche. « Je n’ai pas nommé Danièle Obono dans le message mais ses propos n’engagent qu’elle. Notre feuille de route, c’est noter le programme sur lequel ont été élus les députés LFI. Je vois derrière qu’elle a rectifié le tir, tant mieux ».

Dans la soirée, l’intéressée* précise dans un message : « Mon seul programme est celui de La France insoumise, l’Avenir en commun »

« Le vent du boulet est passé très près » de Danièle Obono

Ce n’est pas la première fois que Danièle Obono crée la controverse. Manuel Valls avait par exemple fustigé fin octobre les « opinions violemment antirépublicaines » de la députée, exhumant un texte de janvier 2015, où elle affirmait ne pas avoir « pleuré Charlie », tout en regrettant les attaques de l’Etat contre Dieudonné. A cette même époque, Jean-Luc Mélenchon défendait lui l’interdiction des spectacles de l’humoriste controversé. Autres divergences avec le patron du groupe de La France insoumise sur l’emploi du terme « islamophobe » ou sur la la loi de 2004 interdisant notamment le port du voile à l’école.

Cet été dans la revue Ballast, Danièle Obono ne cachait pas ces désaccords sur les questions de laïcité :

« Cette question traverse toute la gauche. Au NPA, c’était agité, aussi, très dur ! Le voile, l’islamophobie… Je relativise sans doute les différences qui existent entre nous, du coup ».

Et poursuivait : « On est d’accord sur les bases de la lutte commune. On est tous laïcs, avec des nuances […] On ne va pas solder toutes nos divergences dans un même programme écrit : il s’agit d’abord de faire mouvement ».

« Certains essayent de faire croire qu’il y a deux lignes à LFI, c’est faux. Les divergences de Danièle Obono sur quelques sujets ne représentent pas la ligne du mouvement. Il s’agit d’un avis personnel dissonant », indique une source interne de la France insoumise. « Notre ligne a été rappelée par Jean-Luc Mélenchon en partageant cette vidéo. Nous sommes la formation politique la plus intransigeante sur la laïcité et je serai étonné que Danièle Obono revienne en dissonance car le vent du boulet est passé très près ».

*Contactée par 20 Minutes, Danièle Obono n’a pas répondu à nos sollicitations