Raquel Garrido: L'avocate-chroniqueuse dénonce les méthodes de journalistes «putes à clic»

POLEMIQUE L’avocate dénonce le «cyberharcèlement» dont elle se dit victime…

Clémence Apetogbor

— 

Raquel Garrido.
Raquel Garrido. — ALAIN ROBERT/SIPA

Raquel Garrido est sortie ce vendredi de sa réserve, démentant des propos rapportés dans la presse selon lesquels Jean-Luc Mélenchon « n’en peut plus » des polémiques impliquant sa porte-parole.

« J’en connais plus d’un qui "n’en peut plus" des journalistes menteurs. Quant à moi, vous me faites rire. Vous êtes de belles putes à clic », a déclaré la porte-parole de la France insoumise sur Twitter.

Des médias accusés de « cyberharcèlement »

L’avocate a par ailleurs accusé BFMTV, RTL et Valeurs Actuelles de « cyberharcèlement ».

Ces trois médias (notamment) ont repris une citation attribuée à un membre de l’entourage de Jean-Luc Mélenchon parue dans Paris Match. « Il n’en peut plus de devoir passer derrière » Raquel Garrido, selon un fidèle de Jean-Luc Mélenchon.

Et certains médias de titrer : « Jean-Luc Mélenchon "n’en peut plus" de Raquel Garrido ».