VIDEO. «J’ai encore du nez !»: Quand Emmanuel Macron sent des odeurs de cannabis lors de sa visite en Guyane

DROGUE Le président souhaitait « se confronter à la réalité du terrain », dans des quartiers où vivent une majorité de clandestins en Guyane…

M.B.

— 

Emmanuel Macron en visite en Guyane le 27 octobre 2017.
Emmanuel Macron en visite en Guyane le 27 octobre 2017. — RONAN LIETAR / POOL / AFP

« Dis donc il y en a qui ne fument pas que des cigarettes. J’ai encore du nez ». Lors d’une visite surprise dans deux quartiers sensibles de Cayenne et sa périphérie, vendredi soir, Emmanuel Macron a reconnu des odeurs de cannabis (Voir sur la vidéo à partir de 2 min 15).

Le chef de l’Etat s’est rendu au Rond-point des 100 boîtes aux lettres à Matoury et dans le quartier de la Crique à Cayenne, parfois surnommé « Chicago ».

>> A lire aussi: Macron réaffirme les engagements de l'Etat et affiche sa fermeté lors de sa visite en Guyane

Le président qui termineune visite en Guyane souhaitait « se confronter à la réalité du terrain », dans des quartiers où vivent une majorité de clandestins. Ils sont souvent jeunes, venus d’Haïti, du Surinam, du Brésil, ou du Guyana. Trafic de drogue, prostitution et violence marquent ces lieux.