Trop d'absents, les pro-Macron restent chez Les Républicains en attendant un nouveau bureau politique

DECISION Le bureau politique du parti Les Républicains a exclu cinq personnalités pro-Macron, mais il y avait trop d'absents pour que cette décision soit appliquée immédiatement...

A.-L.B. avec AFP

— 

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 20 octobre 2017 à Bordeaux
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 20 octobre 2017 à Bordeaux — UGO AMEZ/SIPA

Le feuilleton à LR dure encore un peu : le bureau politique des Républicains  a approuvé mardi l’exclusion de ses cinq responsables pro-Macron mais, faute de quorum, la plus haute instance du parti devra se réunir à nouveau, le 31 octobre, pour « valider » leur éviction.

>> A lire aussi: LR va exclure cinq responsables pro-Macron, dont Edouard Philippe et Gérald Darmanin

En attendant la tenue de cette haute instance du parti, les ministres Edouard Philippe, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et les députés Thierry Solère et Franck Riester, tous Macron-compatibles, restent donc provisoirement chez Les Républicains.

Seul Edouard Philippe n’a pas été entendu par la commission des Républicains 

Selon un communiqué de la direction du parti, « les membres présents du Bureau politique se sont prononcés en majorité en faveur de l’exclusion » de quatre d’entre eux - les ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, les députés « Constructifs » Franck Riester et Thierry Solère - et « a pris acte du départ d’Edouard Philippe », le Premier ministre ayant été le seul des cinq à ne pas avoir été entendu par la commission chargée de les auditionner.

>> A lire aussi : Pourquoi Nadine Morano et Fabienne Keller se clashent avant le bureau politique des Républicains?

Depuis l’été, la question des personnalités pro-Macron du parti Les Républicains empoisonne la vie du mouvement qui ne semble pas arriver à s’en séparer. Soucieux de « respecter les statuts » de LR, son secrétaire général Bernard Accoyer avait nommé, lors d’un précédent BP, le 11 juillet, une commission ad hoc (formée des députés Patrick Ollier et Jean Leonetti) chargée de recevoir les personnalités visées et leur donner l’opportunité de « s’expliquer ».

« Une très large majorité a voté pour leur exclusion »

Seule une cinquantaine de membres de la plus haute instance des Républicains étaient réunis au siège du parti (Paris XVe), alors que le quorum est fixé à 63, soit la moitié du nombre total du BP. « Une très large majorité a voté pour leur exclusion, seuls cinq ou six s’y opposant », a indiqué à l’AFP Bernard Accoyer, secrétaire général de LR.

>> A lire aussi : Les Républicains: Sans le nommer mais très explicitement, Estrosi propose l'exclusion de Wauquiez

Mais « devant le juridisme et les menaces procédurières des concernés, et en l’absence de quorum, il y aura une validation de leur exclusion » mardi prochain, a ajouté Bernard Accoyer.