Le M1717, le mouvement créé par Benoît Hamon, lance une consultation en ligne

PARTI Les internautes sont invités à se prononcer sur les «transitions sur lesquelles le mouvement doit se pencher» mais aussi pour trouver le nom du parti...

20 Minutes avec AFP

— 

Paris. Benoit Hamon lance son mouvement du 1er Juillet.
Paris. Benoit Hamon lance son mouvement du 1er Juillet. — CHAMUSSY/SIPA

Benoît Hamon souhaite structurer son mouvement. Le M1717, créé par l’ancien candidat de la gauche à la présidentielle, a lancé ce lundi une consultation en ligne ouverte à tous, portant sur « le fond des thématiques » qu’il a choisies, comme sur son fonctionnement et sa stratégie.

La consultation est ouverte jusqu’au 20 novembre. Un questionnaire papier sera également distribué dans le cadre d’actions menées par les comités locaux, selon un communiqué du mouvement.

Une charte définie le 2 et 3 décembre

« Cela va aboutir à (un) grand moment de refondation, le week-end du 2 et 3 décembre, où l’on fixera la charte qui définit nos principes ainsi que les éléments principaux de notre stratégie », précise l’ancien candidat PS à la présidentielle dans une interview au Monde.

Le questionnaire comprend 44 questions. Les internautes sont par ainsi invités à se prononcer sur les « transitions sur lesquelles le mouvement doit se pencher » (travail, « développement tempérant »…), sur la construction d’une « nouvelle alliance progressiste en Europe ». Ils sont aussi questionnés sur la manière d’adhérer au M1717 et d’y exercer des responsabilités, sur sa vocation à présenter des candidats aux élections, sur son action en faveur d’une « grande maison commune » rassemblant les formations et citoyens de gauche… Ils sont aussi sollicités pour trouver le nom du parti.

Déjà 30.000 membres et plus de 500 comités locaux

Lancé le premier juillet, le M1717 revendique 30.000 membres et plus de 500 comités locaux. Pour le structurer, Benoît Hamon va multiplier les déplacements en province - « deux à trois par semaine jusqu’à la fin de l’année », a-t-il confié au Monde. Cela sera pour lui l’occasion de rencontrer des étudiants, des militants associatifs, des acteurs de gauche départementaux, des communistes, des écologistes, des socialistes et des « Insoumis ».

>> A lire aussi : Mouvement du 1er juillet: Benoît Hamon peut-il espérer remplacer le PS?

Le M1717 se veut « différent » de la France insoumise. « Ni gazeux (selon le mot utilisé par Jean-Luc Mélenchon pour décrire la FI) ni un mouvement en T avec un puissant levier vertical pour tenir et contrôler la base. Il n’y aura pas de peur du vote », assure Benoît Hamon dans le Monde.