Pas-de-Calais: La belle-fille de Macron reçue par le préfet, le député LR Daniel Fasquelle en colère

POLEMIQUE « Nous sommes revenus au temps des rois où la famille royale avait des avantages que le reste de la population n’avait pas », a notamment déclaré l’élu des Républicains…

H. B.

— 

Daniel Fasquelle, député (LR) du Pas-de-Calais.
Daniel Fasquelle, député (LR) du Pas-de-Calais. — Jacques Witt/SIPA

Daniel Fasquelle ne décolère pas. Le député LR du Pas-de-Calais et candidat à la présidence des Républicains a poussé samedi un coup de gueule contre la belle-fille du président de la République, Tiphaine Auzière. Celle qui s’était présentée en juin dernier comme suppléante LREM aux législatives a été reçue vendredi soir par le préfet du Pas-de-Calais en compagnie de Thibaut Guilluy (également candidat LREM) pour évoquer les dossiers locaux. Ce qui n’a pas manqué d’énerver l’élu des Républicains.

« Tiphaine Auzière et Thibaut Guilluy ont été battus lors des dernières élections législatives. Ils n’ont aucun mandat électif. Les seuls habilités à évoquer les dossiers du Montreuillois, ce sont les élus du territoire », a-t-il notamment déclaré à La Voix du Nord.

« Une faute politique » et « un manque de respect flagrant envers le suffrage universel »

« Si Tiphaine Auzière a été reçue, c’est parce qu’elle bénéficie du privilège d’être la belle-fille du président de la République. Nous sommes revenus au temps des rois où la famille royale avait des avantages que le reste de la population n’avait pas », a ajouté Daniel Fasquelle.

>> A lire aussi : La fille de Brigitte Macron est en campagne dans le Pas-de-Calais

Le député du Pas-de-Calais, qui évoque également « une faute politique, une légitimité inexistante et un manque de respect flagrant envers le suffrage universel », envisagerait même de demander des explications au Ministère de l’Intérieur.

Privilégier « l’intelligence collective plutôt que l’intérêt personnel »

La fille de Brigitte Macron a répondu aux critiques de son adversaire politique sur son compte Facebook. « Si le travail de Daniel Fasquelle était à la hauteur de ses provocations, nul doute que les habitants de la quatrième circonscription n’auraient pas besoin de nous solliciter », a répondu Tiphaine Auzière, appelant Daniel Fasquelle à privilégier « l’intelligence collective plutôt que l’intérêt personnel ».