L’Élysée souhaite retirer la Légion d’honneur décernée à Harvey Weinstein en 2012

DISTINCTION «Nous allons dès maintenant initier des discussions avec la Grande Chancellerie pour évoquer le cas d’Harvey Weinstein», a confirmé la présidence de la République…

H. B.

— 

Harvey Weinstein, en compagnie de son épouse, quitte le palais de l'Elysée après avoir reçu la Légion d'honneur, le 7 mars 2012.
Harvey Weinstein, en compagnie de son épouse, quitte le palais de l'Elysée après avoir reçu la Légion d'honneur, le 7 mars 2012. — ERIC FEFERBERG

Harvey Weinstein va-t-il être privé de la Légion d’honneur que lui avait remise Nicolas Sarkozy en 2012 ? L’Elysée a indiqué ce samedi à Buzzfeed qu’elle envisageait la possibilité de retirer cette distinction au producteur hollywoodien, accusé par une trentaine de femmes de viols, harcèlements et agressions sexuelles.

« On ne peut pas décider d’un retrait comme ça, il faut une condamnation ou un acte contraire à l’honneur. Ce qui est certain, c’est que nous sommes dans ce deuxième cas pour Harvey Weinstein », a expliqué la présidence de la République à Buzzfeed.

L’Elysée va saisir la Grande Chancellerie

« Nous allons dès maintenant initier des discussions avec la Grande Chancellerie pour évoquer le cas d’Harvey Weinstein. C’est elle ensuite, qui doit étudier le dossier », a précisé l’Elysée. L’insigne de Chevalier de la Légion d’honneur peut être retirée par décret en cas d’actes « contraires à l’honneur » et notamment de condamnation pénale, a confirmé la présidence de la République à L’Express.

>> A lire aussi : L'Académie des Oscars exclut Harvey Weinstein

Une telle mesure ne serait pas une première. En 2014, le cycliste Lance Armstrong reconnu coupable de dopage, a été privé de sa Légion d’honneur obtenue en 2005 pour « manquement contraire à l’honneur ». De même, le couturier John Galliano s’est également vu retirer en 2011 sa distinction après une condamnation pour injures antisémites.