Christian Estrosi réunit d'autres maires de droite et du centre pour lancer «La France audacieuse»

MOUVEMENT Le maire LR de Nice entend « faire monter une voix des territoires » après la loi sur le cumul des mandats…

F.B.

— 

Le lancement de La France audacieuse, à Paris, le 10 octobre 2017
Le lancement de La France audacieuse, à Paris, le 10 octobre 2017 — S. Depierre / LCP

La droite française continue de voir au-delà des Républicains. Après les « Libres ! » de Valérie Pécresse et « Les Populaires » emmenés par Guillaume Peltier, c’était au tour de Christian Estrosi d’annoncer ce mardi la création de « La France audacieuse », le mouvement qu’il a dessiné avec d’autres maires de la droite et du centre.

Autour du Niçois, les premiers magistrats des villes de Châteauroux (Gilles Averous, LR), Toulouse (Jean-Luc Moudenc, LR), Reims (Arnaud Robinet, LR), Mulhouse (Jean Rottner, LR) ou encore Le Havre (Luc Lemonnier, LR) ont notamment rejoint le Comité directeur des maires fondateurs de « La France audacieuse ». Formé au total de vingt élus.

Faire entendre les « territoires », après la loi sur le cumul des mandats

L’idée de ce nouveau mouvement sera de « faire monter une voix des territoires » après la loi sur le cumul des mandats, a expliqué Christian Estrosi. « Les maires, qui sont en première ligne sur tout, ne peuvent être tenus à l’écart de l’exécutif et du législatif », justifie aussi le maire de Nice.

« La France audacieuse » sera également ouverte à n’importe quel citoyen, a précisé Christian Estrosi, expliquant que ce mouvement se situait « au-dessus de la mêlée ». Les élus engagés visent « la rénovation du paysage politique », mais « sans pour autant se mettre en opposition avec qui que ce soit ».

« Nous sommes dans le cadre d’une double appartenance, chacun pouvant rester dans sa famille politique d’origine », a-t-il aussi affirmé.