«Leçon» de politique de DSK à Macron: «Il y a eu malentendu», estime l’Elysée

DISCOURS « Le Président pense que DSK n’était pas parti pour dire du mal de lui et que beaucoup d’observateurs ont mal saisi le sens profond du discours», aurait confié l’Elysée au «JDD»…

H. B.

— 

Le président de la République Emmanuel Macron.
Le président de la République Emmanuel Macron. — LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Les journalistes auraient en fait mal compris le discours de DSK… Mardi soir, l’ancien patron du FMI, venu rendre hommage à l’ex-ministre Nicole Bricq décédée brutalement cet été, avait prononcé un discours politique très critique envers Emmanuel Macron.

Devant une assistance de 200 personnes notamment composée de l’ancien président François Hollande et de l’actuel chef de l’Etat Emmanuel Macron, Dominique Strauss Khan avait déclaré que « les valeurs de gauche et les valeurs de droite n’étaient pas les mêmes ». Pour beaucoup, cette petite phrase était un tacle à peine voilé au « ni droite ni gauche » d’ Emmanuel Macron, très vite devenu « et de droite et de gauche ».

« Beaucoup d’observateurs ont mal saisi le sens profond du discours »

Pourtant selon le JDD, le chef de l’Etat ne se serait pas du tout senti visé dans ce discours. « Il y a eu malentendu », se persuaderait Emmanuel Macron. « Le Président pense que DSK n’était pas parti pour dire du mal de lui et que beaucoup d’observateurs ont mal saisi le sens profond du discours », aurait confié l’Elysée.

Lors de cet hommage à l’ex-ministre qui se tenait au Conseil économique social et environnemental de Paris, DSK avait également déclaré que le clivage entre la droite et la gauche était « nécessaire à l’équilibre de la société (…) Les mêler, ce n’est pas les confondre. Les faire avancer ensemble, c’est savoir garder leur équilibre ».