DSK donne une leçon de politique à Macron lors d’un hommage à Nicole Bricq

DISCOURS « Les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes », a notamment déclaré l’ancien patron du FMI…

H. B.

— 

DSK en février 2015 à Lille.
DSK en février 2015 à Lille. — Christophe Ena/AP/SIPA

Ça faisait un moment qu’il n’avait pas parlé politique. Dominique Strauss-Kahn, qui faisait partie des quelque 200 personnes réunies mardi soir au Conseil économique social et environnemental (Cese) pour rendre hommage à l’ex-ministre Nicole Bricq, disparue brutalement cet été, a prononcé un discours très remarqué.

Devant une assistance notamment composée de l’ancien président François Hollande et de l’actuel chef de l’Etat Emmanuel Macron, l’ancien patron du FMI a raconté, à travers le parcours de Nicole Bricq, l’histoire d’une génération de socialistes et son évolution idéologique vers le libéralisme.

« Les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes »

D’après L’Opinion et  RTL, l’ex-ministre de l’Économie aurait profité de cette intervention pour adresser un message à Emmanuel Macron. « Quand on est sûr de ce qu’on pense, on peut faire des compromis avec des adversaires d’hier et peut-être de demain. Nicole Bricq l’a fait par conviction, très loin du cynisme de beaucoup. Parce qu’elle savait que les valeurs de gauche et les valeurs de droite ne sont pas les mêmes », a-t-il glissé.

Un tacle à peine voilé au « ni droite ni gauche » d’Emmanuel Macron, très vite devenu « et de droite et de gauche ».

Le clivage entre droite et gauche « nécessaire à l’équilibre de la société »

DSK a également déclaré que le clivage entre la droite et la gauche était « nécessaire à l’équilibre de la société », et « leur opposition dialectique vivra tant que vivra la démocratie ». « Les mêler, ce n’est pas les confondre. Les faire avancer ensemble, c’est savoir garder leur équilibre », a-t-il ajouté.

L’Opinion relate que ce «  discours a longuement été applaudi par la salle », un participant déclarant même qu’il se serait cru « presque comme dans un meeting ».