VIDEO. Rôle de la Première dame: «Rien n’est fait sans l’aval» du président, précise Brigitte Macron

ELYSEE Dans un entretien au magazine «Point de Vue», la Première dame évoque ses missions au côté d’Emmanuel Macron…

H. B. avec AFP
— 
Brigitte Macron à l'Elysée, le 26 juillet 2017.
Brigitte Macron à l'Elysée, le 26 juillet 2017. — SIPA

C’est la première fois que la Première dame se confie sur ses nouvelles fonctions. Dans une interview publiée ce mercredi dans Point de Vue, Brigitte Macron revient sur son rôle et explique notamment qu’elle se garde « d'aller sur les territoires de l’exécutif » dans ses activités en tant que conjointe du président et que « rien n’est fait sans son aval ».

Brigitte Macron est la première à avoir obtenu une « charte » qui lui confère un rôle officiel. « C’est une première. Les Français doivent savoir ce que je fais, comment je le fais et avec quels moyens. Je me suis mise au travail - bénévolement bien entendu - dès notre arrivée à l’Elysée », explique-t-elle.

« Je n’irai pas sur les territoires de l’exécutif »

« Je travaille en équipe avec le cabinet du président. Notre fonctionnement au quotidien n’est ni autonome ni indépendant de l’organisation constituée autour du Président et rien n’est fait sans son aval. Je n’irai pas sur les territoires de l’exécutif. Ma fonction m’amène à être sur un temps différent, loin de l’actualité », souligne-t-elle.

>> A lire aussi : Quel statut ont les «Premières dames» des autres pays du monde?

Brigitte Macron, qui reçoit à l’Elysée 140 lettres par jour, est souvent sollicitée par ceux qui trouvent ailleurs « portes closes », précise-t-elle. « J’ai prêté attention aux sujets sur lesquels ils me sollicitaient. Ce qui revenait le plus souvent était lié aux difficultés d’inclure dans la société ceux qui sont différents », raconte-t-elle. « Trop de personnes, en raison de leur situation, de leur handicap, de leur maladie ou de la singularité de leur parcours de vie, se heurtent à des portes closes, luttent pour accéder à des droits fondamentaux, comme l’éducation », explique Brigitte Macron, qui veut « mettre en lumière les initiatives qui incluent ».

« C’est le couple que nous formons qui nous protège »

Elle raconte aussi avoir « tissé des liens très cordiaux avec certains conjoints » de dirigeants. « C’est le cas de Melania Trump, avec qui j’ai aussi passé du temps lors de la visite à Paris du couple présidentiel américain ». « J’ai également été ravie de rencontrer les conjoints masculins. Ils sont de plus en plus nombreux. C’est relativement nouveau et c’est une excellente chose ! », ajoute-t-elle.

>> A lire aussi : Brigitte Macron avait « la trouille » que son mari soit élu président

Elle s’est également confiée sur son couple et son mode de vie à l’Elysée. « Nous avons très vite fait le choix d’habiter à l’Élysée pour pouvoir être le plus souvent possible ensemble. Cela nous permet de nous voir dans la journée, entre deux rendez-vous, et d’être ensemble pour dîner presque tous les soirs lorsque nous n’avons pas d’obligations. » « C’est le couple que nous formons qui nous protège. Notre union et le bonheur que nous avons à être et agir ensemble sont notre force. »