Le socialiste Boris Faure publie une photo de son crâne un mois après son agression par un député LREM

SOCIETE « C’est la photo d’un homme vivant, dont la convalescence avance. Un homme reconnaissant aux médecins qui l’ont sauvé »…

C. Ape.

— 

Le cadre du PS Boris Faure
Le cadre du PS Boris Faure — Capture d'écran - France Inter

Il porte encore les marques des coups de casque qu’il a reçu lors de l’agression. Le socialiste Boris Faure a publié mardi sur Twitter une photo de sa cicatrice, un peu plus d’un mois après son agression par le député ex-LREM M’Jid El Guerrab, le 30 août à Paris.

« Couturé. Crâne balafré. Mais vivant ! #agression #coupsdecasque. Maintenant que justice soit faite », a-t-il ajouté sur Twitter.

« Nul exhibitionnisme ou morbidité »

Sur Facebook, le cadre du PS commente plus longuement la photo. « La cicatrice est impressionnante. Elle dit un peu de la violence de l’agression. Même si la cicatrisation a fait son œuvre. J’ai hésité à mettre cette photo sur le réseau. Nul exhibitionnisme ou morbidité. C’est la photo d’un homme vivant, dont la convalescence avance. Un homme reconnaissant aux médecins qui l’ont sauvé. Qui donne l’accolade symbolique à celles et ceux qui l’ont soutenu dans l’épreuve. »

Le 2 septembre, M’jid El Guerrab a été mis en examen pour « violences volontaires avec arme » ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours. « M. El Guerrab regrette naturellement la tournure prise par les événements », a déclaré son avocat Yassine Yakouti tout en affirmant que le député « conteste être à l’origine de cette altercation ».