VIDEO. L'Emission Politique: Edouard Philippe vs Jean-Luc Mélenchon, un combat de Bisounours

POLITIQUE Le Premier ministre et le leader de La France insoumise ont croisé le fer sur le plateau de France 2, jeudi soir...

P.B. avec AFP
— 
Jean-Luc Mélenchon et Edouard Philippe sur le plateau de «L'Emission politique» sur France 2, le 28 septembre 2017 (photomontage).
Jean-Luc Mélenchon et Edouard Philippe sur le plateau de «L'Emission politique» sur France 2, le 28 septembre 2017 (photomontage). — FRANCE 2

On attendait un combat digne de l’affrontement entre Floyd Mayweather et Conor McGregor. Mais sur le plateau de L’Emission politique, jeudi soir, le Premier ministre et le leader de La France insoumise ont échangé davantage de sourires que de crochets du gauche.

>> A lire aussi : PMA, ISF, contrats aidés... Edouard Philippe «assume» et explique

Ça a commencé par un fou rire, alors que Léa Salamé commet un lapsus en présentant « Edouard Mélenchon ».

« Je suis parfaitement d’accord avec vous »

L’ex-candidat de la gauche radicale à la présidentielle, venu avec l’étiquette de premier opposant à Emmanuel Macron, a pourtant attaqué fleur au fusil, sur la réforme de l’ISF : « On ne peut pas entendre qu’on va donner quatre milliards à des gens qui ont déjà tout. » Puis il dénonce « les petits coups de rabot par-ci, par-là» qui vont «tuer le moteur de la consommation».

Mais rapidement, les deux hommes se sont rappelés du bon vieux temps où Philippe préparait le concours de l’ENA dans le bureau du sénateur Mélenchon. « La France va mal » dit l’un. « Je suis parfaitement d’accord avec vous », répond l’autre.

Les deux hommes ont, certes, plaidé pour des solutions différentes. Philippe s’est dit « déçu » du manque de clarté de Jean-Luc Mélenchon au soir du premier tour. Et il a dénoncé l’expression de « coup d’Etat social » du député des Bouches du Rhône. Mais sur la fin, le Premier ministre a exprimé son « respect » pour Mélenchon « le républicain ». Tout sourire, ce dernier s’est invité sur le plateau de Léa Salamé pour une prochaine émission et suggéré qu’Edouard Philippe lui donne la réplique. On retire les gants, cette fois ?