Laurent Wauquiez se met «en disponibilité» de la fonction publique mais exclut de démissionner

LES REPUBLICAINS « Quand je fais ça, je vais bien au-delà de l’application de la loi », a déclaré le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes…

20 Minutes avec AFP

— 

Laurent Wauquiez, président Les Républicains de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Laurent Wauquiez, président Les Républicains de la région Auvergne-Rhône-Alpes. — Alain ROBERT/SIPA

Il a souhaité mettre fin à la polémique naissante. Laurent Wauquiez, candidat à la présidence de LR, mis en cause pour des avantages qu’il peut cumuler en tant qu’élu et haut fonctionnaire, a annoncé ce mercredi qu’il se mettait « en disponibilité » de la fonction publique, excluant en revanche d’en démissionner.

« Aujourd’hui j’ai décidé de mettre fin à tout avantage dont je pourrais bénéficier dans mes cotisations de retraite. Ce qui signifie que je mets fin à mon détachement (du Conseil d’Etat) et que je me mets en disponibilité de la fonction publique », a déclaré Laurent Wauquiez sur BFMTV et RMC.

« Je m’applique à moi-même une exigence que bien peu d’élus locaux s’appliquent »

« Quand je fais ça, je vais bien au-delà de l’application de la loi. Je m’applique à moi-même une exigence que bien peu d’élus locaux aujourd’hui s’appliquent », a souligné le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

>> A lire aussi : Laurent Wauquiez cumule treize ans de droits à la retraite pour deux mois au Conseil d'Etat

Laurent Wauquiez a été la cible de critiques ces derniers jours du fait qu’il continuait à cumuler des points de retraite en tant que haut fonctionnaire, bien qu’en détachement du Conseil d’Etat. « La situation qui est la mienne est la simple application de la loi et c’est la situation en France de très nombreux élus locaux », s’est défendu Laurent Wauquiez. Il a cependant reconnu que « ça puisse choquer » et que c’était « une erreur ».