Mélenchon s'en prend à une «direction communiste en perdition»

PASSE D'ARMES La veille, le dirigeant communiste Pierre Laurent avait suscité l’agacement des Insoumis en critiquant Jean-Luc Mélenchon depuis la Fête de l’Huma...

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon, le 18 juin 2017 à Marseille.
Jean-Luc Mélenchon, le 18 juin 2017 à Marseille. — Claude Paris/AP/SIPA

Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise, s’en est pris dimanche à une « direction communiste en perdition » qui lui reproche notamment son absence à la Fête de l’Humanité. « Je vous ai dit ce que dit Lamartine, "un seul être vous manque et tout est dépeuplé" », a expliqué le député des Bouches-du-Rhône sur BFMTV, en marge d’un déplacement à La Réunion.

>> A lire aussi : Insoumis et communistes s’écharpent sur Twitter en pleine fête de l’Huma

« Personne ne peut prétendre détenir la vérité à lui tout seul »

La veille, le dirigeant communiste Pierre Laurent avait suscité l’agacement des Insoumis en critiquant Jean-Luc Mélenchon depuis la Fête de l’Huma. « Personne ne peut prétendre détenir la vérité à lui tout seul », avait-il lancé. « Je vois bien qu’il y a une espèce d’escalade, je veux bien faire semblant mais je n’arrive pas à m’y intéresser », a réagi Jean-Luc Mélenchon.

« J’étais invité ou convoqué ? Les communistes sont toujours mes amis, ce n’est pas un sujet pour moi », a assuré l’ancien candidat à l’élection présidentielle. « Ce n’est pas parce qu’il y a une direction communiste en perdition, qui s’accroche, qui ne s’exprime plus que contre moi… Je ne vais pas m’arrêter à ça », a-t-il fustigé.

« Respectez ce que je fais »

Les communistes, « ils savent que je les aime et les respecte mais je leur dis "respectez ce que je fais" », a conclu le leader de La France insoumise.