Stéphane Le Foll veut rebaptiser le PS «Les Socialistes»... un nom déjà déposé

COUAC Il va falloir que les équipes de l'ancien ministre de François Hollande se remettent au boulot...

O. G. avec AFP

— 

Stéphane Le Foll lors d'un conseil des ministre le 29 aout 2012.
Stéphane Le Foll lors d'un conseil des ministre le 29 aout 2012. — Vincent Wartner / 20 Minutes
  • Le Parti socialiste cherche un nouveau souffle après le score dramatique de Benoît Hamon et son départ du parti. 
  • Stéphane Le Foll a proposé un nouveau nom: Les Socialistes.
  • Mais cette marque a déjà été déposée... par une sénatrice frondeuse.

Même un nouveau nom de baptême peut être sujet à polémique au Parti socialiste. Alors que le PS, en pleine crise depuis le score historiquement bas de 6,36 % des voix de son candidat et le départ de Benoît Hamon a trouvé un nouveau sujet de débat : trouver un nom.

>> A lire aussi : Polémique sur les comptes de campagne de Benoît Hamon

L’ancien ministre PS de l’Agriculture Stéphane Le Foll a proposé ce vendredi sur RTL de renommer le Parti socialiste « Les Socialistes ».

« Un nom plus simple, plus clair »

Pourquoi une telle révolution ? Je « propose qu’on change le nom PS en un nom plus simple, plus clair : "Les Socialistes". Il y a "Les Républicains", les "Insoumis", les "Verts", etc. Je pense que s’appeler "Les Socialistes", ça sera aussi une manière d’être présents, d’exister parce que ce nom est important, et avoir un changement qui permet d’ouvrir ce parti », a dit celui qui fut le porte-parole du gouvernement sous la présidence Hollande.

Une marque déjà déposée

Problème, l’ancien ministre n’a pas assez travaillé sur cette idée originale : le nom Les Socialistes est déjà pris… Et par une frondeuse, s’amuse L’Obs. En effet, la marque a déjà été déposée par Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI). Qui a réagi auprès de nos confrères de l’Obs : « Ça tombe mal pour eux… »

Demande de clarification

Mais au-delà d’une recherche d’un nouveau nom de parti, c’est une réflexion de fond qui est demandée par certains membres du PS en détresse. Dans Libération, neuf premiers fédéraux PS demandent dans une tribune une « clarification tant sur le fond que sur la forme » du parti, avec pour ligne le « rassemblement de la gauche responsable, de la gauche de gouvernement, de la gauche fière de ses valeurs : une gauche sociale-démocrate, européenne et écologiste ».