«C'est du pipi de chat», aurait déclaré Macron à ses ministres à propos de leur travail

GOUVERNEMENT « Vous verrez, dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu », aurait lâché le président de la République…

H. B.

— 

Emmanuel Macron à Istres, le 20 juillet 2017.
Emmanuel Macron à Istres, le 20 juillet 2017. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Emmanuel Macron met la pression sur ses ministres. Confronté à une baisse importante de sa popularité, à des polémiques et des couacs en série, le président de la République a vertement recadré les ministres de son gouvernement.

Selon le Figaro, le chef de l’Etat a fait savoir son mécontentement, lors du conseil des ministres du 12 juillet, sur les notes qui lui sont transmises. « C’est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement de certaines de vos notes », leur aurait déclaré Emmanuel Macron, prédisant à ses ministres un funeste avenir s’ils persévéraient dans cette voie.

« Dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu »

« Ne vous laissez pas enfermer dans le confort des documents rédigés par vos administrations. Certes, cela peut vous paraître sympathique et confortable de vous placer entre leurs mains. Mais vous verrez, dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu », aurait lâché le président de la République.

Comme à son habitude, après la publication de cet article, le service presse de l’Elysée a contacté 20 Minutes pour démentir la citation d’Emmanuel Macron rapportée par Le Figaro. « Il n’a pas employé cette expression, ce n’est pas son langage », a indiqué la présidence, sans en dire plus.

>> A lire aussi : Forte baisse de popularité pour Macron et Philippe

Pour Le Figaro, cette mise en garde de la part d'Emmanuel Macron serait indispensable pour le chef de l’Etat qui chercherait à reprendre la main et revoir « sa méthode ». La cote de confiance du président de la République est en forte baisse, avec une chute de 8 points en un mois, selon un sondage Harris Interactive diffusé vendredi. Avec 51 % des personnes interrogées qui lui font confiance « pour mener une bonne politique pour la France », Emmanuel Macron subit sa première baisse depuis son arrivée à l’Elysée dans un contexte d’annonces de réduction des APL et de réforme de la CSG.