FN: Damien Philippot, frère de Florian, le numéro 2 du parti, assistant parlementaire de Marine Le Pen

RECRUTEMENT Cette nomination pourrait bien être une façon d'atteindre Florian Philippot, malmené au sein de son propre parti...

Laure Gamaury

— 

Damien Philippot était candidat aux législatives 2017 dans l'Aisne, mais il a échoué à se faire élire.
Damien Philippot était candidat aux législatives 2017 dans l'Aisne, mais il a échoué à se faire élire. — FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Nouvelle nomination. D’après les informations du Journal du Dimanche, Damien Philippot, le frère de Florian, est devenu l’assistant parlementaire de Marine Le Pen, à l’Assemblée nationale. De quoi fragiliser davantage le bras droit de la présidente du FN qui serait mis à l'écart en interne.

Damien Philippot, ex-directeur d’études à l’institut de sondages Ifop, où il travaillait depuis 2003, a rejoint, en décembre 2016, les rangs de la campagne présidentielle de Marine Le Pen où il gérait le « pôle rédaction et argumentaires », un pôle « chargé de rédiger les documents de campagne ». Puis, il s’est présenté aux législatives, sous l’étiquette frontiste, dans l’Aisne, où il a été défait par la candidate LREM.

>> A lire aussi : VIDEO. Euro, «cas» Philippot, stratégie… Comment le Front national veut lancer sa «refondation»

De « nouvelles modalités et un nouveau calendrier »

Le Front national, qui a tenu vendredi et samedi un séminaire de « refondation » à huis clos, a maintenu le cap de la sortie de l’euro tout en renvoyant l’hypothèse, controversée au sein du parti, à l’issue d’un éventuel quinquennat frontiste.

D’après un communiqué officiel du parti, publié samedi soir, la direction du parti présidé par Marine Le Pen va proposer aux adhérents frontistes, en « tenant compte du message envoyé par les Français lors des élections et, notamment, des inquiétudes exprimées par une partie d’entre eux sur la question de l’euro », de « nouvelles modalités et un nouveau calendrier, afin de retrouver, de manière successive et sur la durée d’un quinquennat, nos différentes souverainetés ».