VIDEO. Christophe Castaner accuse le général Pierre de Villiers d'avoir «mis en scène sa démission»

GOUVERNEMENT Pour le porte-parole du gouvernement, l’ancien chef d’état-major des armées a «mis en scène sa démission»…

20 Minutes avec AFP

— 

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner
Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner — David Niviere/SIPA

La charge est frontale. Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner accuse, dans les colonnes du Figaro, l’ancien chef d’état-major Pierre de Villiers d’avoir été « déloyal dans sa communication » et d’avoir « mis en scène sa démission », sur fond de désaccord budgétaire avec Emmanuel Macron.

>> A lire aussi : VIDEO. Démission du général de Villiers: A Istres, Macron lance une délicate opération de reconquête des militaires

« Le chef d’état-major a été déloyal dans sa communication, il a mis en scène sa démission », affirme Christophe Castaner.

Selon Castaner le « comportement » du général de Villiers « a été inacceptable »

« Son départ n’a rien à voir avec son audition par la commission de la Défense, le 12 juillet, même si Pierre de Villiers aurait pu s’imaginer que ses propos allaient fuiter, à moins de manquer d’expérience », poursuit le porte-parole du gouvernement à propos de cette audition organisée à huis clos.

« C’est son comportement qui a été inacceptable. On n’a jamais vu un Cema (chef d’état-major) s’exprimer via un blog, ou faire du off avec des journalistes ou interpeller les candidats pendant la présidentielle, comme cela a été le cas. Il s’est comporté en poète revendicatif. On aurait aimé entendre sa vision stratégique et capacitaire plus que ses commentaires budgétaires », a cinglé Christophe Castaner.

Le général recadré par Emmanuel Macron

Pierre de Villiers a démissionné mercredi de ses fonctions de chef d’état-major des armées. Le 13 juillet, Emmanuel Macron, qui venait pourtant de le reconduire pour un an, l’a sévèrement recadré devant toute la hiérarchie militaire, ne jugeant « pas digne d’étaler certains débats sur la place publique ».

Il a été remplacé au poste de chef d’état-major des armées par le général François Lecointre, qui était le chef du cabinet militaire du Premier ministre Edouard Philippe.