VIDEO. Le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers annonce sa démission

ARMEE Il devait rencontrer Emmanuel Macron vendredi...

20 Minutes avec AFP

— 

Le général Pierre de Villiers, chef des armées françaises, le 14 juillet 2017.
Le général Pierre de Villiers, chef des armées françaises, le 14 juillet 2017. — Etienne Laurent/AP/SIPA

La nouvelle était attendue, après les échanges tendus ayant opposé Emmanuel Macron au chef d’état-major des armées Pierre de Villiers la semaine dernière concernant le budget des armées. Le général a donc annoncé sa démission ce mercredi matin, dans un communiqué.

Le général de Villiers explique qu’il considère « ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel (il) croit pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays » et avoir « pris ses responsabilités » en présentant sa démission au président, qui l’a récemment vivement recadré après ses critiques sur le budget de l’armée.

Après avoir sèchement recadré le général de Villiers devant un parterre militaire à la veille du 14 juillet, en lui reprochant, sans le nommer, d’avoir mis de façon « indigne » une polémique budgétaire « sur la place publique », le président avait enfoncé le clou dimanche en n’excluant pas de lui retirer sa confiance.

« L’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels »

« Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change », a asséné Macron dans les colonnes du Journal du Dimanche, en déclarant dans la foulée que « l’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels ».

Le chef de l’Etat et le général de Villiers devaient se rencontrer vendredi à l’Elysée pour « prendre une décision ensemble », avait tenté de temporiser lundi le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

Un nouveau chef dès ce mercredi

Le nouveau chef d’Etat major des Armées doit être annoncé ce mercredi en Conseil des ministres par le président de la République, après la démission du général Pierre de Villiers, a indiqué l’entourage du chef de l’Etat.

« Un seul nom sera proposé par la ministre des Armées Florence Parly », a-t-on indiqué de même source, précisant qu'« il y a pas eu d’hésitation sur le profil » du nouveau chef des Armées.