Les députés LREM n'ont pas le droit de collaborer avec les autres groupes de l'Assemblée

ENTRE SOI Le risque ? L'exclusion... 

C. Ape.

— 

Le groupe La République en Marche à l'Assemblée
Le groupe La République en Marche à l'Assemblée — Martin BUREAU / AFP

Chez la République en marche, serait-on contre les idées, mêmes bonnes, du moment qu’elles sont émises par d’autres ? Le Canard enchaîné révèle ce mercredi le contenu de plusieurs articles du règlement intérieur du groupe LREM.

L’article 16 stipule que les députés n’ont pas le droit de cosigner d’amendements ou de propositions de loi « issus d’un autre groupe parlementaire ». « Si tel était le cas, le président convoquerait l’intéressé et pourrait être déféré devant le bureau », précise le journal. Gare à celui qui faute. Celui-ci pourrait tout bonnement être exclu.

Quid des amendements ou propositions de lois du groupe MoDem, intégré à la majorité présidentielle ? Mystère.

>> A lire aussi : Organigramme, «atelier d'idées», consultations citoyennes... La République en marche dévoile ses grands chantiers

Une règle empruntée au Parti socialiste (qui l’a appliqué entre 2012 et 2017) qui ne fait pas l’unanimité. « C’est un copier-coller des règles du groupe PS », a dit un député LREM à Marianne. « Ce genre de pratiques claniques, c’est la culture socialiste, pas la culture En Marche », a-t-il estimé.