Affaire Fillon: «Le moment venu, j'écrirai ce que j'ai sur le cœur», assure l'ancien candidat

POLITIQUE François Fillon s'exprimera «le moment venu»...

Clémence Apetogbor

— 

François Fillon pendant un discours sur la défense, à Paris le 31 mars 2017
François Fillon pendant un discours sur la défense, à Paris le 31 mars 2017 — Michel Euler/AP/SIPA

Lundi soir, François Fillon était à la fête. L’ancien candidat à la présidentielle a remercié ses fidèles soutiens autour d’un verre dans le VIIe arrondissement de Paris, indique Le Parisien.

Dans la cour arrière d’une école privée, une quarantaine de personnes étaient ainsi réunies pour se retrouver « autour de François Fillon, candidat qui a su nous fédérer pour le combat de la liberté et du redressement de la France », pouvait-on lire sur l’invitation envoyée par les animateurs du comité.

>> A lire aussi : Quand Fenech balance tout sur Fillon, qui a sciemment évincé Juppé afin de rester candidat

François Fillon prêt à parler ?

« Après les événements qui viennent de se produire, il est normal que je fasse une cure de silence à Solesmes et que je m’occupe de mes enfants et de ma femme qui ont beaucoup souffert de cette campagne », explique François Fillon, dont la campagne a été notamment marquée par le Penelopegate. Dans ce dossier, les enfants de François et Penelope Fillon n’ont pas été mis en examen à l’issue de leurs convocations chez les juges, contrairement à leurs parents, soupçonnés de « détournement de fonds publics », via des emplois fictifs. Ils ont été placés sous le statut de témoin assisté.

Mais pas question, lors du buffet organisé lundi, de parler de ces épineuses questions. L’ancien Premier ministre a expliqué son refus de s’exprimer sur ces sujets en évoquant « les commentateurs si aimables pendant cette campagne qui attendent que je dise quelque chose pour pouvoir broder une nouvelle histoire ». Avant de lancer, « mon silence ne sera pas éternel. Le moment venu, j’écrirai ce que j’ai sur le cœur. Un grand merci. »