Les discours d’Edouard Philippe et d’Emmanuel Macron n’ont pas massivement convaincu

SONDAGE L’impact de ces prises de parole dans l’opinion publique a été limité…

D.B. avec AFP
— 
Le Premier ministre Edouard Philippe et le président de la République Emmanuel Macron, le 23 mai 2017, à l'ambassade du Royaume-Uni à Paris.
Le Premier ministre Edouard Philippe et le président de la République Emmanuel Macron, le 23 mai 2017, à l'ambassade du Royaume-Uni à Paris. — Michel Euler/AP/SIPA

Des prises de parole qui n’ont pas suscité l’adhésion des foules. Le discours du président devant le Congrès et la déclaration de politique générale du Premier ministre n’ont convaincu qu’un Français sur quatre, selon un sondage* Harris Interactive pour RMC et Atlantico publié mercredi.

Selon cette enquête d’opinion, le discours d’Emmanuel Macron lundi à Versailles devant les députés et sénateurs réunis en Congrès a convaincu 26 % des personnes interrogées, 42 % ne se disant pas convaincues et 32 % ne se prononçant pas. Le discours de politique générale d'Edouard Philippe mardi devant l’Assemblée nationale a été pour sa part jugé convaincant par 27 % des sondés, pas convaincant par 41 %, 32 % ne se prononçant pas.

Les mesures sociales bien accueillies

Parmi les mesures annoncées, les Français sont à 80 % favorables à la baisse de la taxe d’habitation, 79 % à la revalorisation de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, 70 % à la création de 15.000 places de prison, 62 % à lamodification du baccalauréat, 52 % au paquet de cigarettes à 10 euros et, enfin, 49 % au fait de rendre obligatoire les vaccins pour les enfants recommandés par les autorités de santé.

Enfin, une majorité de 52 % s’attend à ce que la politique engagée par le gouvernement entraîne une hausse des impôts, 10 % s’attendant à une baisse et 38 % à aucun changement.

 

*Sondage réalisé en ligne le 4 juillet auprès d’un échantillon de 978 personnes, représentatif des Français de 18 ans et plus (méthode des quotas).