Les Français ont de moins en moins confiance en Nicolas Sarkozy

SONDAGE Sa cote est en chute libre, à 41%, tandis que le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, reste en tête des favoris du gouvernement...

Avec agence

— 

L'Inde et la France ont paraphé vendredi un accord-cadre de coopération en matière d'énergie nucléaire, qui sera officiellement signé une fois obtenu le feu vert de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a-t-on appris de source diplomatique française.
L'Inde et la France ont paraphé vendredi un accord-cadre de coopération en matière d'énergie nucléaire, qui sera officiellement signé une fois obtenu le feu vert de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a-t-on appris de source diplomatique française. — Philippe Wojazer AFP/pool

Nouvelle dégringolade dans les sondages, pour Nicolas Sarkozy, victime de l%u2019inquiétude des Français pour leur pouvoir d%u2019achat. Sa cote de popularité enregistre une chute de 8 points avec 41% des Français qui lui font confiance pour résoudre les problèmes de la France, contre 55% qui ne lui font pas confiance, selon le dernier baromètre TNS-Sofres pour «Le Figaro Magazine» à paraître samedi.

Morosité

En janvier, 49% des sondés accordaient leur confiance au chef de l'Etat contre 48% qui la lui refusaient. La baisse de confiance dans l'action du chef de l'Etat, qui confirme toutes les enquêtes depuis la mi-janvier, intervient sur fond de morosité des Français. Ainsi, 68% ( 4) estiment que les choses «ont tendance à aller plus mal», 15% seulement (-4) estimant qu'elles vont en «s'améliorant». De même, 66% ( 5) pensent qu'il y aura «beaucoup de conflits sociaux» dans les deux ou trois mois à venir, contre 26% (-5) qui pensent le contraire.

Selon ce baromètre, 87% ( 2) des Français jugent que l'action du gouvernement contre la hausse des prix «n'est pas efficace». Ils ne sont que 8% (-4) d'un avis contraire. En matière de lutte contre le chômage, 70% ( 6) considèrent que l'action du gouvernement n'est pas efficace, 23% (-6) exprimant une opinion inverse. Et 34% jugent prioritaire la lutte contre la hausse des prix, 28% la lutte contre le chômage, 22% le maintien du pouvoir d'achat.

Kouchner et Borloo les mieux lotis

Au palmarès des personnalités politiques, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner reste en tête: 50% (-4) des personnes interrogées souhaitent lui voir jouer un «rôle important» dans les mois et années à venir. A de rares exceptions près, toutes les personnalités, de droite comme de gauche, voient leur cote baisser ou stagner. Jean-Louis Borloo (47%, -3) se classe deuxième, devant François Bayrou (46%, -3), Bertrand Delanoë (46%, -2) et Dominique Strauss-Kahn (46%, =). Olivier Besancenot est la seule personnalité du «top-ten» à progresser à 39% ( 3). Quant à François Fillon, il peine avec 43% (contre 45% le mois dernier)de Français qui lui font confiance, alors que 51% ( 2) ne lui font pas confiance.