François de Rugy? «Ça ne me paraît pas un modèle, comment avoir confiance en ça?», lance François Ruffin

ASSEMBLEE NATIONALE « C’est vrai que j’ai du mal à comprendre, c’est bizarre la vie politique », s’est interrogé le député de la Somme après l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale…

H. B.

— 

Francois Ruffin, photographié à l'Assemblée nationale le 27 juin 2017.
Francois Ruffin, photographié à l'Assemblée nationale le 27 juin 2017. — Francois Mori/AP/SIPA

Il entend être « un député-reporter ». François Ruffin, nouveau député de La France insoumise (LFI), a posté ce mercredi matin un petit billet sur son compte Facebook relatant sa première journée à l’Assemblée nationale et l’élection du nouveau président de l’hémicycle.

Assis sur les bancs juste à côté de François de Rugy, le député de la Somme a livré ses premières impressions : « Dans l’Assemblée, hier, on était classé par ordre alphabétique. Je me suis donc, "Ruffin", retrouvé à côté de "Rugy". L’autre François était félicité de partout », explique François Ruffin sur Facebook.

« Pour moi, c’est le gars qui s’est mangé 3,82 % à la primaire du PS »

« C’est vrai que j’avais du mal à comprendre, c’est bizarre la vie politique : François de Rugy, pour moi, c’est le gars qui s’est mangé 3,82 % à la primaire du Parti socialiste. Qui s’était engagé, par une signature je crois bien, à soutenir le vainqueur de cette primaire. Qui, aussitôt après, a trahi sa parole et Benoît Hamon », ajoute François Ruffin. « Franchement, ça ne me paraît pas un modèle : comment avoir confiance en ça ? » s’interroge alors l’élu de La France insoumise.

>> A lire aussi : Elu député, François Ruffin (LFI) affirme qu'il se paiera au Smic

François Ruffin a ensuite eu un échange avec le nouveau président de l’Assemblée nationale. « Je lui ai demandé, en bougonnant, s’il n’avait pas honte de s’être assis sur son engagement comme ça. "Quand on est mariés, on a le droit de divorcer", il m’a répliqué. C’est un peu facile comme réponse… »

« Voilà comment on se fait des petits copains dès la rentrée »

Alors que la majorité des députés ont réservé ce mardi une standing ovation à François de Rugy qui venait d’être élu au « perchoir », François Ruffin est resté assis les yeux baissés, tout comme Jean-Luc Mélenchon.

« Enfin bref, voilà comment on se fait des petits copains dès la rentrée.
Peut-être qu’il fallait se lever quand même, et acclamer à travers lui l’institution, la République, etc., m’enfin, si c’est lui et Ferrand les visages de la "nouvelle politique" », a conclu François Ruffin dans son post Facebook.