VIDEO. Assemblée nationale: François de Rugy élu au «perchoir»

POLITIQUE L'ex-écologiste entend réformer la chambre basse pour la rendre « plus moderne »...

20 Minutes avec AFP
— 
François de Rugy à l'Assemblée nationale le 19 novembre 2015
François de Rugy à l'Assemblée nationale le 19 novembre 2015 — FRANCOIS GUILLOT / AFP

Sans surprise, l’ex-écologiste François de Rugy est devenu ce mardi président de l’Assemblée nationale avec 353 voix, après avoir été choisi dans la matinée par les députés de La République en marche pour le « perchoir » face à deux femmes ex-socialistes et un ex-UDI.

Parlementaire expérimenté et modéré issu des rangs écologistes, François de Rugy, rallié depuis plusieurs mois à Emmanuel Macron, entend réformer la chambre basse pour la rendre « plus moderne ». « Vous avez pour rôle essentiel de contrôler l’action de l’Etat et du gouvernement. Il faut un Parlement qui contrôle vraiment, avec de nouveaux pouvoirs d’enquête, d’accès aux documents administratifs », a lancé le nouveau président de l’Assemblée nationale lors de son discours.

« Cette législature est celle du renouvellement profond des députés. Elle doit être celle de la préparation d’une meilleure représentativité sociologique, nous devrons avancer dans l’élaboration d’un statut de l’élu », a ajouté François de Rugy.

« Solide, travailleur et modéré »

A 43 ans, le député de Loire-Atlantique, qui va devenir le quatrième personnage de l’Etat, peut se targuer de son expérience d’ancien co-président du groupe écologiste de l’Assemblée et d’ancien vice-président de l’institution. Toujours tiré à quatre épingles, cet élu à la chevelure argentée décrit par son entourage comme « solide, travailleur et modéré » et « n’aimant pas les excès », entame son troisième et « dernier mandat de député », après avoir été réélu avec 66 % des voix sous l’étiquette REM.

Pour le « perchoir », il a mené une campagne active, défendant une Assemblée « plus démocratique, plus efficace et plus moderne ». Barbara Pompili, avec laquelle il a co-présidé le groupe écologiste lors de la dernière législature jusqu’à son implosion, vante un élu avec « de l’expérience, un bilan ».

Amateur de pêche en mer et de homard

« Il a un projet sur la rénovation de l’institution et de la procédure parlementaire. Il est respecté sur tous les bancs », affirme à l’AFP cette ex-ministre réélue députée sous l’étiquette LREM, jugeant François de Rugy « capable de mener et d’apaiser les débats », ainsi que « d’incarner dignement l’Assemblée vis-à-vis de l’extérieur ».

« Drôle », « moderne » et « très attaché à la Bretagne », selon son entourage, il aime la pêche en mer, notamment du homard, les biographies et la variété française, de Renaud à Johnny Hallyday.