François de Rugy choisi pour être le candidat de la République en marche pour le «perchoir»

ASSEMBLEE NATIONALE L’élection du candidat désigné par les députés de la République en marche (REM) est acquise, puisque ce groupe détient la majorité absolue...

20 Minutes avec AFP

— 

Photo d'archives du 8 septembre 2015 montrant le fondateur du parti "Ecologistes !", François de Rugy.
Photo d'archives du 8 septembre 2015 montrant le fondateur du parti "Ecologistes !", François de Rugy. — AFP

L’ex-écologiste François de Rugy a été choisi pour être le candidat de la République en marche pour le « perchoir », a-t-on appris ce mardi de sources concordantes. La présidence de l’ Assemblée doit vraisemblablement revenir à un membre du groupe REM, qui détient la majorité absolue.

Au sein du groupe LREM, François du Rugy faisait face à trois députés venus de la gauche et un du centre, Brigitte Bourguignon et Sophie Errante, deux ex-socialistes « marcheuses », ainsi que l’ex-UDI Philippe Folliot. Parti le premier en campagne, François de Rugy, 43 ans, ex-candidat à la primaire PS élargie et député de Loire-Atlantique depuis 2007, mettait en avant son expérience d’ancien coprésident des élus écologistes et vice-président de l’Assemblée. Il a promis une Assemblée « plus démocratique, plus efficace et plus moderne ».

Sur 301 votants, l’ex-écologiste François de Rugy a obtenu 153 voix contre 59 pour Sophie Errante, 54 pour Brigitte Bourguignon, autre candidate issue du PS, et 32 pour Philippe Folliot (venu de l’UDI), ont précisé des participants à la réunion à huis clos. Il y a eu trois bulletins nuls.

Une élection acquise

C’est à 15 heures que la XVe législature de la Ve République sera déclarée ouverte et que la nouvelle Assemblée se réunira sous la présidence de son doyen, Bernard Brochand (LR), 79 ans, assisté des six plus jeunes députés, dont Ludovic Pajot (FN), 23 ans, le benjamin.

>> A lire aussi : Des députés novices nous racontent leur première rentrée parlementaire

Pour cette séance inaugurale, les députés seront installés par ordre alphabétique. Lors de ce scrutin à bulletins secrets, où chaque député viendra voter à la tribune, l’élection du candidat désigné par les députés de la République en marche (REM) est acquise, puisque ce groupe détient la majorité absolue.

Hors majorité, le LR Jean-Charles Taugourdeau est également candidat, selon une source proche du groupe de droite. En théorie, tout député peut se porter candidat jusque dans l’hémicycle.