Les Républicains: Des députés souhaitent former «Les constructifs», un groupe autonome macron-compatible

TAMBOUILLE Le groupe Les Républicains à l’Assemblée semble au bord de la scission, certains élus « macron-compatibles » souhaitant créer un groupe autonome appelé « Les constructifs »…

A.-L.B. avec AFP
— 
Le député LR des Hauts-de-Seine Thierry Solère (à gauche) et le Premier ministre Edouard Philippe avec des sympathisants, lors de la campagne pour les élections législatives, le 5 juin 2017 à Boulogne-Billancourt
Le député LR des Hauts-de-Seine Thierry Solère (à gauche) et le Premier ministre Edouard Philippe avec des sympathisants, lors de la campagne pour les élections législatives, le 5 juin 2017 à Boulogne-Billancourt — JACQUES DEMARTHON / AFP

Le groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale en route vers une scission. Des députés « macron-compatibles » souhaitent créer un groupe parlementaire favorable au gouvernement. Ce groupe s’appellerait « Les constructifs », selon la députée LR Laure de la Raudière ce mardi.

Selon le député LR des Hauts-de-Seine Thierry Solère sur France inter, ces élus de droite prêts à voter la confiance au gouvernement sont « largement assez nombreux » pour former un groupe autonome à l’Assemblée nationale (soit plus de 15 députés).



« Au moins 25 » députés de droite dans un groupe autonome

Pour sa collègue d’Eure-et-Loir Laure de la Raudière, ces députés LR « macron-compatibles » seraient « au moins 25 ». Voire au total « une quarantaine de membres » si les députés UDI rejoignent ce groupe, comme les discussions en cours le laissent, selon elle, augurer. Selon Laure de la Raudière, ce groupe devrait s’appeler « Les constructifs ».


Lors du vote de confiance, ces députés auront la liberté de voter pour ou de s’abstenir, a expliqué Laure de la Raudière à l’AFP à l’Assemblée nationale. « On est un groupe de droite, mais nos électeurs nous ont demandé de travailler de manière constructive dans l’intérêt du pays », a résumé cette proche du ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

En opposition au patron du groupe LR Christian Jacob

Premier acte de fronde de « Les constructifs » : ces députés LR ne se rendront pas à l’élection du président de groupe LR, prévue mercredi matin. Le député Christian Jacob, qui occupait jusqu’alors le poste, est favori à sa succession.

L’annonce d’un groupe parlementaire LR autonome fait réagir depuis plusieurs jours. Le député de l’Ain Xavier Breton a qualifié mardi, sur LCP, les membres de « Les constructifs » « d’opportunistes ».


Selon le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, « ceux qui, par leur comportement, nous ont fait perdre des députés n’ont plus leur place dans notre famille politique », a-t-il dit sur France Inter lundi.