Assistants parlementaires du MoDem: Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

JUSTICE Un ex-collaborateur du MoDem conteste la réalité de son emploi comme assistant parlementaire auprès de l'ancien eurodéputé Jean-Luc Bennahmias...

Avec AFP

— 

François Bayrou, président du MoDem
François Bayrou, président du MoDem — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Ça n’a pas traîné. Alors qu’un ex-collaborateur du MoDem a dénoncé mercredi dans un signalement à la justice la réalité de son emploi comme assistant parlementaire auprès de l’ancien eurodéputé Jean-Luc Bennahmias, le parquet de Paris a annoncé ce vendredi l’ouverture d’une enquête préliminaire.

>> A lire aussi: 4 questions pour comprendre les soupçons d'emplois fictifs pour des assistants parlementaires européens du MoDem

Une vingtaine d'élus de tous bords, dont la ministre Marielle de Sarnez, Brice Hortefeux (LR) ou l'ex-LR Jérôme Lavrilleux, sont visés par cette enquête « pour abus de confiance » à la suite du signalement de Sophie Montel. Plusieurs eurodéputés ont dénoncé en retour des plaintes en diffamation ou dénonciation calomnieuse contre Mme Montel.

Sophie Montel entendue comme témoin

L'eurodéputée FN a par ailleurs été entendue ce vendredi matin comme témoin à l'office anti-corruption de la police judiciaire (l'OCLCIFF) « sur le cas de (ses) signalements », a-t-on appris l'AFP.

>> Plus de détails à suivre...