Edouard Philippe «dubitatif» sur le tiers payant généralisé

SANTE « Attaché à la simplicité du dispositif », le chef du gouvernement va toutefois faire évaluer le tiers payant généralisé…

A.B. avec AFP

— 

Le Premier ministre Edouard Philippe
Le Premier ministre Edouard Philippe — LEWIS JOLY/SIPA

Le Premier ministre Edouard Philippe  annonce que le gouvernement va « évaluer » la réforme du tiers payant généralisé, mise en place sous le quinquennat Hollande, dans un entretien au quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France à paraître mercredi.

« Mais je suis attaché à la simplicité du dispositif »

« Au moment du vote de cette réforme, j’étais dubitatif », fait valoir l’ancien député-maire LR du Havre, soulignant qu’elle « va dans le sens d’une forme de dématérialisation de ce que représente le coût de la santé ». « Mais je suis attaché à la simplicité du dispositif », ajoute-t-il en assurant : « nous allons l’évaluer ». L’ancienne ministre PS de la Santé, Marisol Touraine, avait mis en place le tiers payant chez le médecin, avec une généralisation programmée pour le 1er décembre, au grand dam des syndicats de médecins libéraux.

Pendant la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait annoncé son intention de rendre ce dispositif d’avance de frais « généralisable », c’est-à-dire facultatif, et non « généralisé ». La loi de 2016 ne prévoit pas de sanctions pour les médecins refusant d’appliquer la mesure, que le Conseil constitutionnel a limitée à la seule part remboursée par la Sécurité sociale.