Arnaud Montebourg lors du meeting du PS en vue de la présidentielle et des législatives, le 5 février 2017 à Paris.
Arnaud Montebourg lors du meeting du PS en vue de la présidentielle et des législatives, le 5 février 2017 à Paris. — THOMAS SAMSON / AFP

RÉORIENTATION

Après la politique, Arnaud Montebourg se lance...dans la production de miel

Une activité qui n’a rien à voir avec ce qu’il faisait avant…

Nouveau métier, nouvelle vie. Après sa défaite lors de la primaire de gauche début 2017, Arnaud Montebourg a décidé de changer complètement de voie et va lancer sa propre société de production et d’exploitation de miel, dans son fief de Saône-et-Loire, selon des informations de nos confrères du Figaro.

Après sa défaite lors du premier tour de la primaire de la gauche en janvier dernier, Arnaud Montebourg ne semble pas vouloir remettre les pieds tout de suite en politique. L’homme qui n’exerce aucun mandat et qui n’est candidat à aucune élection peut maintenant se consacrer à une autre activité professionnelle, qui n’a rien à voir avec ses précédentes activités.

>> A lire aussi : VIDEO. Le livre d'Arnaud Montebourg, chantre du «Made in France», a été imprimé en Italie

« Le courant Montebourg ne va pas mourir »

En 2015, l’ancien ministre de l’Economie avait déjà créé une entreprise, Les équipes du made in France, qui permettait de faciliter la mise en œuvre de projets français. Il était également devenu vice-président du comité stratégique du groupe Habitat. Et depuis peu, c’est un autre projet qui l’anime. L’ancien élu de Saône-et-Loire travaillerait à la création de sa propre société de production et d’exploitation de miel. « Il bosse sur ce projet depuis six mois, il y est très attaché, s’il le fait c’est par passion. En même temps, il continue à investir dans plusieurs projets de start-up, notamment dans l’agroalimentaire, avec son fonds d’investissement », explique l’un de ses fidèles.

« Montebourg n’a plus de mandat politique, il va vivre du privé. Ce projet personnel dans le miel lui tient vraiment à cœur. En même temps, ses équipes restent en place pour continuer à faire vivre ses idées. Le courant Montebourg ne va pas mourir », selon un autre proche. Selon Le Figaro, l’élu envisagerait tout naturellement la Saône-et-Loire, et plus précisément Montret, pour son implantation. Dernièrement, il est apparu pour sa traditionnelle montée du mont Beuvray (Nièvre), le lundi de Pentecôte, entouré de ses fidèles, parmi lesquels les ex-frondeurs Philippe Baumel et Christian Paul.