Visite de Poutine à Versailles: «Notre priorité absolue est la lutte contre le terrorisme» affirme Macron

DIPLOMATIE Revivez la visite sous haute surveillance de Vladimir Poutine au Château de Versailles…

Oihana Gabriel et Manon Aublanc

— 

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de leur première conférence de presse commune.
Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de leur première conférence de presse commune. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

L’ESSENTIEL

  • Emmanuel Macron est arrivé à Versailles à 13h40… et le Président russe à 13h45 pour une séance de travail
  • Les deux hommes ont tenu une conférence de presse conjointe vers 17h. 
  • Le Président français serait prêt à engager un « rapport de force » avec le président russe qu’il n’entend aucunement ménager, qu’il s’agisse du dossier syrien ou de l’Ukraine.

 

A LIRE AUSSI Rencontre Poutine-Macron : Choisir le château de Versailles, c’est tout un symbole

19h35 : Ce live est désormais terminé

Merci d’avoir suivi cette journée avec nous. On vous souhaite une bonne soirée !

19h30 : Le résumé de la conférence de presse

Vous avez loupé la conférence de presse d’Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ? Pas de panique, on vous a préparé un petit résumé des thèmes abordés, et c’est ici.

18h16 : Si vous n’avez pas suivi le passage sur les journalistes russes, on vous a fait le récap' en vidéo

 

17h48 : La conférence de presse conjointe est terminée.

La conférence de presse de Vladimir Poutine et d’Emmanuel Macron est terminée. Les deux chefs d’Etat vont maintenant inaugurer l’exposition qui célèbre le tricentenaire des relations diplomatiques entre la France et la Russie.

17h47 : Poutine demande la levée des sanctions économiques contre la Russie

« Les sanctions contre la Russie ne peuvent pas aider à résoudre la crise en Ukraine. Il faut lever toutes les restrictions économiques contre la Russie. C’est seulement en collaborant que nous parviendrons à ramener la paix dans cette région » a fait savoir Vladimir Poutine lors de la dernière question.

17h36 : Macron clarifie les choses avec les journalistes étrangers (et surtout russes)

« J’ai toujours eu une relation exemplaire avec les journalistes étrangers (…) Russia Today et Sputnik ne sont pas comportés comme des organes de presse, mais comme des organes d’influence, de propagande et de propagande mensongère, ni plus ni moins ». Le président français a justifié le refus d’accréditer les journalistes de Sputnik et de Russia Today lors de sa soirée électorale.

17h29 : Poutine réfute les accusations d’ingérence russe dans la présidentielle française

Vladimir Poutine a coupé court aux accusations d’ingérence russe dans la présidentielle française : « Nous n’avons pas parlé des [accusations d’ingérence russe dans les élections françaises] avec Emmanuel Macron. Pour ma part, je ne crois pas qu’elles soient fondées. »

Quant à Emmanuel Macron, il a affirmé avoir abordé cette question lorsque Vladimir Poutine l’a appelé pour le féliciter pour sa victoire le 7 mai dernier : « Je lui ai dit ce que j’avais à dire, et il m’a répondu ce qu’il avait à me répondre. Je suis pragmatique. Lorsque j’ai dit les choses une fois, je n’ai pas besoin d’y revenir ».

17h28 : « Les intérêts premiers de la France et de la Russie dépassent ces points de friction »

« Je suis persuadé que les intérêts premiers de la France et de la Russie dépassent ces points de friction », a expliqué le président russe, en insistant sur les relations économiques entre les deux pays : « Aucune des 500 sociétés françaises qui sont représentées en Russie n’ont quitté ce marché malgré les péripéties de ces derniers temps. »

17h25 : Le président russe réaffirme la priorité de la lutte contre le terrorisme

« Nous sommes d’accord pour faire de la lutte contre le terrorisme notre priorité. (…) Emmanuel Macron a proposé un groupe de travail commun sur ce dossier. Je suis convaincu que si nous travaillons de concert, nous parviendrons à remporter des victoires contre le terrorisme », a insisté Vladimir Poutine.

17h23 : « Le problème très inquiétant et dangereux du programme nucléaire nord-coréen » abordé

Emmanuel Macron a fini son discours. C’est maintenant au tour de Vladimir Poutine de prendre la parole. « Nous avons également évoqué le problème très inquiétant et dangereux du programme nucléaire nord-coréen. Nous avons évoqué les solutions possibles pour éviter une escalade dans ce dossier », a expliqué le président russe.

17h18 : « L’utilisation d’armes chimiques par qui que ce soit (…) fera l’objet d’une riposte immédiate »

Le président a annoncé qu’il souhaitait, avec Vladimir Poutine, « organiser une transition démocratique mais en préservant un Etat syrien ». Emmanuel Macron a également averti qu’il y avait « une ligne rouge très claire : l’utilisation d’armes chimiques par qui que ce soit (…) fera l’objet d’une riposte immédiate. »

17h17 : « Le dialogue entre la Russie et la France [qui] n’a jamais cessé »

« Ce qui est important dans cette histoire, vieille de trois siècles, c’est le dialogue entre la Russie et la France, qui n’a jamais cessé » a rappelé Emmanuel Macron.

17h15 : La question de la persécution des homosexuels en Tchétchénie abordée

Emmanuel Macron a annoncé qu’il avait demandé à Vladimir Poutine de « faire la lumière » sur les arrestations et persécutions contre les homosexuels en Tchétchénie. « Nous sommes convenus d’avoir un suivi extrêmement régulier. Je serai extrêmement vigilant sur ce thème », a insisté le président français.

17h14 : « Notre priorité absolue est la lutte contre le terrorisme »

« Sur la Syrie, (…) notre priorité absolue est la lutte contre le terrorisme. Je souhaite une collaboration accrue avec la Russie sur ce sujet » a expliqué Emmanuel Macron.

17h12 : « Aucun enjeu essentiel ne peut aujourd’hui être traité sur les sujets sans dialoguer avec la Russie »

« Aucun enjeu essentiel ne peut aujourd’hui être traité sur les sujets [de politique internationale] sans dialoguer avec la Russie (…) Nous avons eu l’occasion de parler de tous ces dossiers avec le président Poutine » a affirmé Emmanuel Macron, lors de la conférence de presse conjointe du président français et de Vladimir Poutine.

16h41 : La France a accueilli le premier réfugié tchétchène homosexuel

Selon l'association SOS Homophobie qui a confirmé l'information à nos confrères de franceinfo, la France aurait accueilli, ce lundi, le premier réfugié tchétchène homosexuel, le jour même de la visite de Vladimir Poutine.

Joël Deumier, le président de SOS Homophobie, a précisé que ce réfugié serait arrivé «au même moment que M.Poutine». 

16h22 : « Dialogue et exigence », pour Emmanuel Macron

Le compte Twitter officiel d’Emmanuel Macron a publié une vidéo de l’arrivée de Vladimir Poutine, le président russe, au château de Versailles.

 

15h47: La conférence de presse décalée de 40 minutes selon une journaliste...

On pouvait s'y attendre... La conférence de presse réunissant Vladimir Poutine et Emmanuel Macron aura 40 minutes de retard. Initialement prévue à 15h45, elle devrait se tenir dans la Galerie des Batailles plutôt à 16h30. 

 

15h36: Les droits des homosexuels s'invitent au Château de Versailles

Emmanuel Macron est attendu de pied ferme par nombre d'associations notamment pour la défense des homosexuels.

Selon un journaliste, trois militants de FièrEs, une association féministe à l'identité lesbienne, bi et trans ont été arrêtés alors qu'ils déployaient une banderole devant le Château de Versailles. 

L'association a d'ailleurs tweeté une photo où l'on distingue la banderole défendant les droits des homosexuels en Russie et en Tchétchénie. 

 

15h12: Si vous avez manqué l'arrivée de Poutine à Versailles...

Vous pouvez la retrouver en vidéo par ici. Pour le moment, les deux Présidents discutent mais une conférence de presse est prévue normalement vers 15h45.

 

1426: La suite de l'après-midi? 

Après l'arrivée à 14h15 du Président russe, et la poignée de main appuyée et chaleureuse sur le tapis rouge déroulé dans la Cour de marbre du château, les deux chefs d'État, salués par la Garde républicaine, ont gagné un salon pour entrer dans le vif du sujet avec une rencontre en petit comité, avant un déjeuner élargi et une conférence de presse.

14h16: Vladimir Poutine vient d'arriver au Château de Versailles

Où il va rencontrer Emmanuel Macron. Le cortège du président russe est entré au Château de Versailles. Après la traditionnelle poignée de main et photo, les deux hommes sont entrés dans le Château de Versailles pour une séance de travail. 

 

14h14: Pourquoi Versailles et pas l'Elysée? 

Retrouvez notre analyse sur le choix très symbolique du Château de Versailles... par ici.

14h10: Poutine va également visiter le nouveau Centre spirituel et culturel orthodoxe russe

Vladimir Poutine se rendra après Versailles, mais cette fois seul, au nouveau Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, avec sa cathédrale à bulbes dorés au coeur de Paris.

Son inauguration en sa présence était prévue en octobre 2016, mais l'escalade verbale entre Paris et Moscou, provoquée par la campagne militaire du régime syrien et de son allié russe contre la partie rebelle d'Alep (nord de la Syrie), l'avait conduit à annuler son déplacement.

14h05: Macron vient d'arriver à Versailles

14h01: Parleront-ils des sujets qui fâchent? 

Et notamment des droits de l'Homme? Rompant avec la discrétion observée par François Hollande sur la question des droits de l'Homme, l'Elysée a fait savoir que la cellule diplomatique de la présidence avait reçu plusieurs ONG pour évoquer la situation des homosexuels en Tchétchénie et la liberté d'association en Russie.

13h59: Vladimir Poutine a atterri vers 13h25 à Roissy et est en route pour Versailles

Il aura donc un peu de retard sur le programme initial... Pour le moment, la garde républicaine attend le Président russe. 

 

13h40 : 350 journalistes ont été accrédités pour cette rencontre entre les deux chefs d’Etats

Les préparatifs pour accueillir Emmanuel Macron, Vladimir Poutine ainsi que les 350 journalistes accrédités se sont achevés au Château de Versailles.

 

13h37: De quoi vont parler Macron et Poutine?

Emmanuel Macron, 39 ans, a promis un «dialogue exigeant», «sans aucune concession», avec son homologue russe, qui l'avait appelé à «surmonter la méfiance mutuelle» dans un message de félicitations après son élection.

Au menu des discussions des deux hommes lundi: les relations franco-russes, leurs visions respectives de l'avenir de l'Union européenne, la lutte antiterroriste et les crises régionales, l'Ukraine et la Syrie, mais aussi la Corée du Nord et la Libye.

«Beaucoup de choses vont dépendre de la première rencontre», a estimé lundi l'ambassadeur russe en France, Alexandre Orlov sur la radio Europe 1. Lui aussi a jugé «très important» de «commencer à dissiper cette méfiance qui s'est accumulée ces dernières années. Je crois qu'en quelques heures on peut déjà faire un petit bout de chemin».

 

13h35: Amnesty espère que Macron fasse pression sur Poutine pour la défense des homosexuels en Tchétchénie 

Deux couples d'hommes qui s'embrassent, tenant une banderole «Stop à l'homophobie en Tchétchénie», la tour Eiffel en arrière-plan: Amnesty international a demandé à Emmanuel Macron de «faire pression» sur son homologue russe Vladimir Poutine lors d'un happening, organisé à 9h sur le parvis des droits de l'Homme du Trocadéro.

«Nous voulons que M. Macron fasse pression sur M. Poutine, qui à son tour fasse pression sur M. Kadyrov (le président tchétchène), qui persécute en toute impunité les homosexuels avec la bénédiction des autorités russes», a déclaré à l'AFP Cécile Coudriou, vice-présidente d'Amnesty international France.

13h30: Quel est le déroulé prévu? 

Selon le planning annoncé, Emmanuel Macron est attendu à  13h40 à Versailles, suivi cinq minutes après par Vladimir Poutine. Entre 13h50 et 14h30, les deux hommes vonts s'entretenir notamment sur la situation en Ukraine et en Syrie avant de déjeuner ensemble. Vers 15h45, ils devraient tenir une conférence de presse conjointe, avant de visiter à 16h30 l'exposition «Pierre Le Grand, un tsar en France, 1717» au Château de Versailles.