Gouvernement: Après leur nomination, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin se font expulser de LR

DROITE Le parti est divisé entre plusieurs camps…

Nicolas Raffin

— 

Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains.
Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains. — SIPA

Le parti Les Républicains n’avait pas le choix. Après l’entrée au gouvernement de Bruno Le Maire (Economie) et de Gérald Darmanin (Actions et comptes publics), il lui fallait réagir. Dans un communiqué publié mercredi, Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, explique que « les membres de notre famille politique qui ont choisi, en nombre très réduit, de rejoindre ce gouvernement ne font plus partie des Républicains ». Ce qui revient, de fait, à une expulsion.

>> Suivez la journée politique en direct par ici

Les premiers craquements s’étaient déjà fait sentir lundi, au moment de la nomination d’Edouard Philippe à Matignon. Une vingtaine d’élus LR et UDI avaient lancé un appel en vue de « répondre à la main tendue » par Emmanuel Macron. Parmi les signataires se trouvait… Gérald Darmanin. Quant à Bruno Le Maire, il avait expliqué dimanche qu’il était prêt à travailler avec Emmanuel Macron.

Pour tenter de maintenir l’unité, les 577 candidats aux législatives de LR et de l’UDI avaient lancé un contre-appel, soutenu par le bureau politique de LR : cela n’aura pas suffi à empêcher le départ de Gérald Darmanin et de Bruno Le Maire. Mercredi soir, ce dernier a d’ailleurs réagi à son expulsion via un message posté sur Facebook : « la France vaut mieux que les partis. La France mérite mieux que les exclusions. La France attend de nous un engagement total » écrit le nouveau ministre de l’Economie… qui était loin d’être sur la même longueur d’onde qu’Emmanuel Macron il y a quelques mois à peine :

>> Lire aussi : Quand Gérald Darmanin et Bruno Le Maire balançaient sur Emmanuel Macron