VIDEO. Commémoration de l'abolition de l'esclavage: Hollande fait un lapsus pour son dernier discours officiel

POLITIQUE Le président de la République a parlé de « crime de lèse-majesté » au lieu de crime de « lèse humanité »…

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande lors des commémorations des crimes de l'esclavage, le 10 mai 2017, à Paris.
François Hollande lors des commémorations des crimes de l'esclavage, le 10 mai 2017, à Paris. — Eric FEFERBERG / AFP

Un lapsus a échappé à François Hollande au cours de son dernier discours officiel ce mercredi en présence de son successeur Emmanuel Macron, lorsqu’il a évoqué un « crime de lèse-majesté », en lieu et place d’un crime de « lèse humanité », lors de la cérémonie commémorative de l’abolition de l’esclavage.

« Les archives montrent que les sanctions ont été effectivement appliquées, chaque fois qu’on remettait en cause le crime de lèse-majesté, de lèse humanité », a déclaré le chef de l’Etat, retraçant l’Histoire, un lapsus accueilli par des rires. « Il pouvait même arriver que la majesté puisse être lui-même un criminel de lèse humanité », s’est habilement rattrapé François Hollande, applaudi par son auditoire.

« Sans doute la dernière »

François Hollande s’exprimait lors de la cérémonie commémorative de l’abolition de l’esclavage, qu’il a présidée au côté d’Emmanuel Macron. « Une des dernières, sans doute la dernière, avant que je ne remette la totalité de mes pouvoirs, n’ayez aucune crainte, je n’en garderai aucun autre, à Emmanuel Macron, président élu », a rebondi le chef de l’Etat un peu plus tard dans son discours.