Présidentielle: À Hénin-Beaumont, militants survoltés et habitants partagés

REPORTAGE La candidate du Front National, Marine Le Pen, qualifiée pour le second tour avec 21,7 % des voix, a choisi son bastion d’Hénin-Beaumont pour célébrer cette qualification…

Romain Lescurieux

— 

Une affiche de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, le 23 avril 2017.
Une affiche de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, le 23 avril 2017. — AFP

Au fond d’une salle voûtée en pierres rouges, un groupe attablé écoute d’une oreille une chanson de Starmania, de l’autre la télé. Il est 21h15. Elle est branchée sur le discours de Marine Le Pen qui s’exprime a seulement quelques kilomètres d’ici, à l’espace François Mitterrand.

>> Lire aussi. A Hénin-Beaumont, Marine Le Pen et ses soutiens lancent le duel face à Emmanuel Macron

« Je mesure l’honneur qui m’est fait, avec humilité. Je vous adresse ma profonde reconnaissance », s’exclame la présidente du Front national - qualifiée pour le second tour avec 21,7 % des voix - devant des militants et sympathisants survoltés. Mais au bar-kebab le O’Shannon d’Hénin Beaumont, on regarde ça avec davantage de distance.

>> Suivez le premier tour de l'élection présidentielle par ici

« Elle peut toujours rêver »

Alain, 70 ans, trinque ce soir alors que d’habitude, il ne « boit pas d’alcool ». Accoudé au zinc, il se dit « content ». « Ça reste à confirmer mais elle ferait un score moins important qu’habituellement ici. Ça voudrait dire que les citoyens ne sont pas si idiots », dit-il. « A force d’avoir matraqué une politique anti-démocratique, les gens d’Hénin réalisent », rajoute-t-il. Son voisin acquiesce en regardant l’écran. Elle peut toujours rêver. Elle ne passera pas », rembobine ce « militant de gauche », comme il se déclare.

>> Lire aussi. Présidentielle: Malgré une campagne sans risque, Marine Le Pen remporte son (premier) pari

Derrière le comptoir, Georges gère, lui, son affaire et analyse sa commune à l’occasion de cette soirée. « Ici ça reste une ville de fachos, même s’il n’y a pas que des racistes. En fait, il y a surtout un désespoir humain terrible ici », dit celui qui s’est installé à Hénin-Beaumont il y a dix ans.

>> Lire aussi. Présidentielle: Des militantes Femen au rendez-vous du vote de Marine Le Pen

Ancienne ville minière avec un taux de chômage plafonnant à près de 19 %, Hénin-Beaumont est devenueen 2014 avec la victoire de Steeve Briois, le laboratoire et le bastion du Front. « C’est la vitrine », rappelle Georges. D’où la présence de Marine Le Pen ce 23 avril pour fêter sa présence au second tour. Ce qui n’est pas sans réjouir les soutiens et sympathisants du coin.

>> Lire aussi. Sortie du film «Chez nous»: A Hénin-Beaumont, on n'a (presque) rien à reprocher au FN

« Si j’avais pu, j’aurais voté deux fois pour elle »

« Si j’avais pu, j’aurais voté deux fois pour elle. C’est la seule à pouvoir conduire la France. Et ce soir, vous allez nous entendre crier car nous avons fait beaucoup de terrain pour en arriver là », lance dans une salle réchauffée, Bernard, militant FN. Plus loin et plus jeune, Geoffrey se réjouit. « Quand elle vient dans le Nord, on a jamais envie de la rater », explique ce militant d’Arras, qui l’a suivie dans de nombreux déplacements. D’autres viennent même de beaucoup plus loin pour cette soirée électorale.

« Je suis venue de Fréjus, seule, avec mes chiens, pour voir Marine et ce jour de liberté », affirme Lilie, drapeau bleu-blanc-rouge et tee-shirt à la gloire de Marine Le Pen. Si cette femme est convaincue depuis 15 ans par les positions du FN, d’autres en revanche évoluent à Hénin-Beaumont avec peu d’espoir pour le futur.

« C’est une ville morte »

« Les rues sont désertes. Il y a de moins en moins de magasins. C’est une ville morte. J’ai voté mais je n’attends plus grand-chose », déplore une retraitée, qui se dit « blasée », tout en promenant son chien. A la sortie d’un restaurant, un couple veut encore y croire et n’exclut pas le FN pour y parvenir. « La période est spéciale. Mais n’oublions pas que le travail est très bien fait ici », sourit de son côté, Christine, 50 ans, avant d’avancer dans une ruelle de la ville.

>> Estimations des résultats du premier tour de l'élection présidentielle (IPSOS) :

>> Comment a voté votre commune ? Les résultats de l'élection présidentielle, ville par ville.