Résultat élection: «L'espoir», de Bayrou, «victoire idéologique» selon Maréchal-Le Pen, «électrochoc politique» pour Luc Chatel

DECLARATIONS REACTIONS Les soutiens des candidats ont immédiatement réagi aux résultats du premier tour, qui voient la qualification d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen...

20 Minutes avec AFP
— 
François Bayrou, président du MoDem
François Bayrou, président du MoDem — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Florian Philippot, a appelé dimanche « tous les électeurs, y compris ceux de Fillon » à voter pour Marine Le Pen.
  • Bernard Cazeneuve réclame "une position claire et forte de tous les républicains" pour battre le Front National.
  • Nathalie Arthaud ne croit pas que Macron est «un barrage» et votera blanc.

Les réactions affluent depuis l’annonce des résultats du premier tour et les ralliements pleuvent pour Emmanuel Macron. De son côté, Florian Philippot appelle tous les électeurs « y compris ceux de Fillon » à voter pour Marine Le Pen.

  • François Bayrou

François Bayrou a appelé dimanche soir au « rassemblement » pour le second tour de l’élection résidentielle, estimant que le scrutin du premier tour avait donné « l’image d’une France déchirée ».

>> Toutes les réactions sont à retrouver par ici dans notre live

« Il y a dans ce score la manifestation d’un espoir pour les Français et la nécessité de ce qui va être la clé de ce deuxième tour, c’est-à-dire le rassemblement », a déclaré sur TF1 le leader du MoDem, soutien du candidat Emmanuel Macron.

  • Marion Maréchal-Le Pen

La qualification de Marine Le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle est une « victoire historique des patriotes et des souverainistes », a estimé ce dimanche soir sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, satisfaite d’un « clivage clair » avec l’autre qualifié Emmanuel Macron.

« Cela fait 15 ans qu’il n’y avait pas eu de candidat souverainiste qui soit parvenu au deuxième tour », a rappelé la députée FN du Vaucluse, évoquant « une grande victoire idéologique ».

  • Florian Philippot

Le vice-président du Front national, Florian Philippot, a appelé dimanche « tous les électeurs, y compris ceux de Fillon » à voter pour Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, qualifiée derrière Emmanuel Macron selon des premières estimations.

« Je lance un appel à tous les électeurs, et y compris bien sûr les électeurs qui ont fait le choix de M. Fillon, et qui ont pu avoir le sentiment qu’au premier tour on leur a un peu volé leur élection », a déclaré le député européen sur France 2, estimant que la candidate du FN avait réussi à imposer « le patriotisme à tous les niveaux ».

  • Nathalie Arthaud

La candidate Lutte Ouvrière à l’élection présidentielle a annoncé qu’elle ne rallierait pas le front républicain derrière Macron et qu’elle voterait blanc au second tour.

  • Alain Juppé

Le candidat malheureux à la primaire de la droite a appelé clairment à voter au second tour pour Emmanuel Macron. « Sans hésiter, je choisis ce (dimanche) soir de [lui] apporter mon soutien dans son duel avec l’extrême droite, une extrême droite qui conduirait la France au désastre », a déclaré le maire LR de Bordeaux depuis sa mairie.

  • Valérie Pécresse

La présidente LR de la région Ile-de-France s’est dite « triste et déçue » mais a annoncé que « pour faire barrage à Marine Le Pen » elle voterait Emmanuel Macron. « Je suis triste pour François Fillon », a-t-elle déclaré sur France 2. Mais « nous avons un impératif, poursuivre le combat pour faire triompher nos idées aux législatives ».

  • Luc Chatel

Le porte-parole de François Fillon (LR) invité sur le plateau de France 2 a parlé de son côté d’un « électrochoc politique ». « On analysera. Je pense que les Français attendaient du renouvellement. En six mois, ils ont renvoyé à la maison Juppé, Sarkozy, Valls, Hollande. »

  • François Baroin

François Baroin, membre de l’équipe de campagne de François Fillon, a indiqué dimanche qu’il voterait « à titre personnel » pour Emmanuel Macron. « Nous tiendrons un bureau politique, nous ferons barrage au Front national », a ajouté le sénateur-maire (LR) de Troyes sur TF1.

Il a qualifié de « séisme » pour la droite l’élimination de François Fillon au premier tour de la présidentielle. « Je pense que cette affaire de primaire, qui n’est pas la nature de la droite et de l’histoire gaulliste, a affaibli en profondeur le parti », a-t-il ajouté.

  • Christian Estrosi

Faute de « candidat de [s] a famille politique », le député européen LR appelle « tous les citoyens de notre pays à voter en faveur d’Emmanuel Macron ». « Le projet du Front national c’est la certitude de l’abaissement moral de la nation, de la division des Français et du chaos économique », estime M. Estrosi. pour qui la campagne doit à présent « se concentrer sur l’élimination de Marine Le Pen au deuxième tour ».

  • Nathalie Kosciusko-Morizet

NKM, soutien de François Fillon, a elle-aussi appelé à voter Macron au second tour. A titre personnel je voterai et j’appellerai à voter pour Emmanuel Macron « a assuré Nathalie Kosiusco-Morizet sur France 2. » On est dans une situation qui exige de la responsabilité. J’ai toujours contesté le ni-ni, on ne les renvoie pas dos à dos", a-t-elle précisé dans un tweet.

  • Bernard Cazeneuve

Le Premier ministre s’est exprimé depuis l’Hotel de Matignon peu après 20h, appelant « solennellement à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle pour battre le Front national et faire échec à son projet funeste de régression de la France et de division des Français ». « Ce soir la présence d’une candidate d’extrême droite au second tour de l’élection présidentielle, quinze ans après le choc d’avril 2002, appelle une position claire et forte de tous les républicains. » a-t-il ajouté pour expliquer sa décision.

  • Manuel Valls

Son prédécesseur à Matignon a confirmé qu’il votera pour Emmanuel Macron, comme au 1er tour. « Chacun doit mesurer la gravité du moment et tout faire pour rassembler. Pour la France », a-t-il dit sur son compte Twitter.



  • Anne Hidalgo

Sur Facebook, la maire PS de Paris Anne Hidalgo a appelé dimanche soir « sans ambiguïté et sans hésitation » à voter pour Emmanuel Macron. Soutien de Benoit Hamon, elle « appelle ce soir, sans ambiguïté et sans hésitation, à faire barrage au Front National. »

  • Cécile Duflot

L’ex-ministre EELV qui soutenait le candidat PS Benoît Hamon pour cette élection a annoncé sur le plateau de TF1 qu’elle votera « sans hésiter » pour Emmanuel Macron. « Il ne gagnera pas sur son projet, précise-t-elle, mais sur un message qui devra être envoyé à l’ensemble de notre pays. Nous sommes à un moment carrefour, très douloureux finalement, très dangereux aussi. »

  • Pierre Laurent

Le secrétaire national du Parti communiste a appelé, de son côté, «à battre» Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle en utilisant «l'autre bulletin», celui d'Emmanuel Macron, disant néanmoins ne «pas se reconnaître» dans son programme et annonçant qu'il «faudra [le] combattre demain».

  • Laurent Berger

Le secrétaire général de la CFDT lui aussi fait le choix de «battre le FN» sans pour autant nommer Emmanuel Macron dans son tweet post-résultat.



 

>>Estimations des  résultats du premier tour de l'élection présidentielle (IPSOS) :