Présidentielle: Ça y est, tous les candidats ont voté

PRESIDENTIELLE Les onze candidats de la course à l’Élysée ont tous déposé leur bulletin dans l’urne ce dimanche matin 23 avril, pour le premier tour de l’élection…

M.F avec AFP

— 

Un bureau de vote en France (illustration)
Un bureau de vote en France (illustration) — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

À la mi-journée, comme plus de 28 % des Français en métropole, les onze candidats à la présidentielle ont voté. Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud ont été les plus matinaux. Ils ont ouvert la marche en allant voter aux alentours de 9 heures à Yerres pour le premier et à Pantin pour la candidate de Lutte ouvrière. Un peu plus tard, vers 10 heures, c’est Philippe Poutou à Bordeaux et Benoît Hamon à Trappes qui sont allés mettre leur bulletin dans l’urne. Le chef du NPA est arrivé détendu vêtu d’un blue-jean et d’une chemise, tandis que le candidat socialiste avait opté pour un plus conventionnel costume-chemise-cravate.

>> A lire aussi : Suivez le premier tour de l'élection présidentielle en direct par ici

Tout comme Benoît Hamon, Emmanuel Macron est allé voter en compagnie de son épouse au Touquet vers 10 heures 30. Il en a profité à sa sortie du bureau pour prendre un petit bain de foule. Il est suivi de très près par François Asselineau à Paris XI, qui avait choisi pour l’accompagner un agent de sécurité. Peu avant 11 heures, Marine Le Pen s’est rendu à Hénin-Beaumont, son fief du Pas-de-Calais, pour participer à ce premier tour des élections. Les six militantes Femen venues manifester seins nus depuis 10 heures 30 devant son bureau de vote, ont été arrêtées par la police avant l’arrivée de la candidate FN.

Jean-Luc Mélenchon ferme la marche

Peu après 11 heures, Jean Lassalle a glissé son bulletin dans l’urne du bureau de vote de son village des Pyrénées, Lourdios-Ichère. Le candidat indépendant a déclaré à cette occasion qu’il serait « la surprise de la journée ». Quelques minutes plus tard, François Fillon est allé voter dans le bureau du VIIe arrondissement de Paris, placé sous haute protection pour l’occasion. Sa femme Penelope elle avait accompli son devoir citoyen bien plus tôt, vers 8 heures 15 à Solesmes dans la Sarthe. Jean-Luc Mélenchon a fermé la marche en allant voter vers midi dans son bureau parisien du Xe, également placé sous haute protection dans un contexte de menace terroriste pesant sur les candidats.